Notre choix de revues

Dossier Revues

En fanfare

La Femelle du Requin fête son numéro 50, les classiques Europe et Critique remettent en lumière Dotremont et Jocelyn Benoist, pendant que l’élégante Reliefs se consacre aux sommets et que les Cahiers Georges Bataille sortent leur « Dictionnaire critique ».

Polysémie

Les revues cartographient notre univers culturel. Dans cette livraison, cinq revues dont deux anciennes et deux toutes récentes : Trafic, Décapage, Carbone, Bifrost et L’Artichaut.

Tous les champs de la pensée

On parle d’histoire de la philosophie dans Le Philosophoire, de Freud avec Delphine Horvilleur dans Tenou’a, d’anthropologie en découvrant le premier numéro de Monde commun, et l’on se plonge avec plaisir dans la poésie blanche promue par L’Ours Blanc.

Cartographier la littérature

À la lecture de revues comme La Revue de Belles-Lettres, La Revue littéraire, Alternatives théâtrales, Les Cahiers de Tinbad ou la Revue des Sciences Humaines, on conçoit à la fois la variété de leurs approches et un même attachement à la littérature.

Toujours faire débat

Les revues sont des lieux de débats. On y discute, on s’y dispute. Vacarme chahute les esprits et Anticipation croise les opinions sur le transhumanisme.

Centrer sur l’écrivain

Dans Diasporiques, Maurice Mourier évoque Guillaume Apollinaire, la revue A revient sur la figure légendaire d’Albert Cossery et L’Atelier du roman met en lumière le roman de Matthieu Jung.

Cas d’histoire

Le cas Céline est au centre du dernier numéro de L’Histoire, La Revue d’histoire moderne et contemporaine se consacre aux liens entre histoire et fiction et Mémoires en jeu à ceux qui unissent mémoire et paysages.

Revues utopiques

Des propositions neuves, des configurations inédites… Deux exemples de revues utopiques : IntranQu’îllité, animée par James Noël, et TXT, entreprise collective renaissante.

Figures de cinéma

Images documentaires explore le travail d’Alain Cavalier, L’Étrangère réfléchit aux liens entre cinéma et pensée et Critique consacre son dernier numéro à André Bazin.

Deux revues
en complément

Les revues ne sont pas des îlots. C’est ainsi qu’on pourra lire ensemble le numéro très riche que Lignes consacre à Miguel Abensour en même temps qu’on se plongera dans la 74e livraison de Cités, qui interroge un Walter Benjamin politique.

Des rampes de lancement

La Femelle du Requin consacre ses pages à Grégoire Bouillier et Mika Biermann, Europe plante des repères dans l’œuvre de Georges Didi-Huberman et nous encourage à lire James Sacré ; Le Philosophoire rassemble des réflexions pertinentes sur la mystique.

Lucide, en colère

Les revues ouvrent un espace de réflexion politique, offrent des possibles d’engagement. Ainsi, la remarquable revue XXI propose une série de dossiers passionnants qui s’inscrivent dans la longue durée, La Revue du crieur poursuit son travail original pour promouvoir une réflexion de gauche dans le monde d’aujourd’hui, alors que Les Hommes sans Épaules brosse un panorama de la poésie chilienne contemporaine.

Filtres

Les revues opèrent souvent comme des filtres. Filtre de l’histoire qui revient comme Critique sur « la civilisation soviétique » ou d’une pensée comme celle de François Jullien dans Approches. Filtre des formes aussi, à l’instar de la Revue Incise, par sa diversité ; ou de son expérience de lecteur singulier avec la première livraison de La barque dans l’arbre.

Rapprocher les idées

Les revues rapprochent les idées, les imaginaires, les histoires. Ainsi, la Revue des sciences humaines rassemble l’œuvre d’Yves Ravey alors que Peut-être consacre un numéro entier à celle de Claude Vigée. Du côté des idées, la très heureusement illustrée livraison du Magasin du XIXe siècle interroge la gloire, tandis que l’atypique Multitudes propose des correspondances révélatrices pour ce début de siècle.

Alternatives

Les revues posent des questions comme elles tentent d’y répondre, elles proposent des alternatives. La Revue du Crieur tente d’inventer un espace de pensée de gauche inventive à partir de grands enjeux contemporains. Desports met en perspective le sport le plus populaire du monde. Mettray, plus discrète, interroge la lecture. Siècle 21 nous invite à découvrir le travail de Marilyn Hacker et des poètes new-yorkais.

En compagnie des Revues

EaN est partenaire du Salon de la revue qui se déroule les 11 et 12 novembre prochains à l’Espace des Blancs Manteaux. À cette occasion, nous vous proposons plusieurs articles sur plusieurs revues, plusieurs manières d’envisager le monde, la littérature, le savoir, la politique.

Se rendre perméable

La Revue des revues invente un espace communautaire d’une immense liberté qui permet de débroussailler le terrain des revues qui se publient en France.

Informer, s’engager

XXI, l’une des revues d’information et de réflexion les plus dynamique, et La revue d’histoire moderne et contemporaine, investissent l’actualité par des biais différents

Ateliers de littérature

L’atelier du roman, L’intranquille et Toute la lire cherchent à dessiner une cartographie intellectuelle et sensible du travail singulier d’écrivains.

That is the question

Il y a des revues qui interrogent un thème précis. Elles inventent un espace pour le penser, le repenser, en dessiner les contours singuliers.

Penser la mémoire

Penser la mémoire, c’est dialoguer. En penser l’épaisseur, les enjeux, la complexité, consiste à réfléchir des rapports au monde, les investir.

Organiser une mémoire

Les revues, parfois, organisent une mémoire. Mémoire des œuvres, comme Europe, mémoire traumatique sur laquelle revient la revue XXI, mémoire des lieux comme dans le dernier numéro de Mirabilia.

Dans le bain japonais

Trois revues : Midi, revue riche et diverse, Triages, qui consacre son supplément annuel à Malek Alloula, et Critique, qui s’emploie à comprendre comment le Japon est entré dans la modernité.

Hors mode

Temporel, intégralement en ligne, et Conférence, présentent des réflexions ou des projets autour de la poésie. Modes pratiques considère le vêtement comme un fait social qui mérite des investigations poussées.

Est/Ouest, Nord/Sud…

Cinq revues chroniquées dans ce cinquième épisode de notre chronique consacrée aux revues : Mémoires en jeu, Hommes et migration, Receo, Psyché, ainsi que le dernier numéro de la Femelle du Requin.

Surprendre, étonner, stimuler

Pierre-Albert Birot partage ce numéro d’Europe avec l’avant-gardiste méconnu Claude Cahun. La Moitié du fourbi explore les vers d’Eugène Guillevic, Sigila poursuit un infatigable travail de recherche sur le secret.

La pensée
et le sensible

Les revues les éclairent tous les deux à la fois. Pour s’en convaincre, il suffit de lire Peut-être, Terrain et la deuxième livraison de Sensibilités, ou La Revue des revues qui nous offre des jalons dans la production contemporaine.

C’est comment
qu’on freine ?

Recherches & travaux propose un dossier sur les écrivains voyageurs polonais, Écrire l’histoire s’interroge sur l’accélération de l’histoire, Europe nous emmène à l’opéra et Rehauts, où se rencontrent l’écriture et la peinture.

La littérature ne tombe pas du ciel

Une nouvelle chronique, cinq revues : K.o.s.h.k.o.n.o.n.g., Les Cahiers de Tinbad, Siècle 21, Les moments littéraires, et une nouveauté, L’entretien, animé par Laure Adler et Alain Veinstein.