Littérature française

“Méchant con” est-il un oxymore ?

De Néron à Amin Dada et à Trump, en passant par Trujillo et les Duvalier, la figure du con ubuesque domine l’histoire. Pourtant, il y a bien des imbéciles heureux et gentils, et des méchants intelligents.

Lettre ouverte à la bêtise

Peut-on écrire à la bêtise ? Faut-il, dans cette lettre, la vouvoyer et garder ses distances, ou la tutoyer familièrement ? Est-elle capable de nous entendre ? Sommes-nous capables de la comprendre ?

Le discours libre n’existe pas

Dans Le bleu du lac de Jean Mattern, Viviane Craig, assise dans le métro, à Londres, se demande ce qu'on peut devoir à un mort. Elle aura le temps de se poser toutes les questions.

Jour de match à Oran

Dans Le Jour où Pelé, c’est à partir d’un célèbre match de football qui opposa l’Algérie au Brésil qu’Abdelkader Djemaï ressuscite une adolescence perdue.

L’erreur de Grégoire

L’école est le premier théâtre de la bêtise, sa scène primitive, comme pourrait en témoigner le petit Grégoire, héros de cette nouvelle. Ne parle-t-on pas de bêtes à concours ?

Mystères de l’ordinaire

Premier roman intrigant, Un emploi sur mesure de Sven Hansen-Løve raconte les pérégrinations d’un jeune employé d’une agence de détectives privés. Une sorte de puzzle existentiel dont les pièces ne coïncident pas.