Le monde contemporain

Le monde contemporain | Les dossiers d’En attendant Nadeau.
L’oreille de Kiev, d'Andreï Kourkov : 1919, l'autre guerre
En Ukraine (2005) © Jean-Luc Bertini

Ukraine

Les mots semblent de peu de poids face à la guerre en Ukraine. « À quoi bon des poètes en temps de détresse ? » La question continue d’agir. Agir, c’est, dans notre cas, donner à ceux qui s’exilent ou qui meurent une dignité et une mémoire, un avenir. Nous ouvrons donc une rubrique « Ukraine », qui n’a comme valeur et comme utilité que celle d’une petite lumière allumée, comme une petite nourriture spirituelle et solidaire.

Dossier Israël-Palestine
Sans titre © CC BY 2.0/zaphad1/Flickr

Une terre et des livres

Avec l’intensification des violences faites aux populations civiles israéliennes et palestiniennes, l’espoir d’une paix juste et durable s’est enfui. Mais les romanciers, les poètes, les chercheurs ont toujours continué à écrire, parfois même à dialoguer, d’un côté et de l’autre de la barrière que les acteurs politiques et militaires se sont évertués à dresser entre les peuples et les histoires de cette terre. En attendant Nadeau rassemble ses archives en un dossier spécial, qui sera augmenté de nos nouvelles lectures.

Essai sur l’art syrien, de Nibras Chehayed et Guillaume de Vaulx
« Funérailles » de Mohamad Omran (2017) © Mohamad Omran

Voix de Syrie

« Ton tour arrive, docteur » : c’était le slogan écrit sur les murs d’une école de Deraa en février 2011 par des adolescents s’adressant à Bachar el-Assad. Depuis mars 2011, la Syrie est le théâtre d’une guerre contre son peuple par le fils d’Hafez el-Assad, ophtalmologue de formation. Arrivé au pouvoir en 2000, il continue, dix ans après les débuts de la Révolution, de régner au milieu des ruines. Depuis ses débuts, en 2016, EaN a consacré de nombreux articles pour penser et comprendre ce pays marqué par la dictature, la destruction et l’exil — pour faire entendre ses voix.

Décamérez ! En attendant Nadeau Nathalie Koble Catastrophe
Manuscrit du « Décaméron » de Giovanni Boccaccio © Gallica/BnF

Décamérez !

Le Decameron met en scène une communauté qui résiste à la contagion et à la solitude en se racontant des histoires. La médiéviste Nathalie Koble reprend le flambeau de Boccace, en partageant chaque jour un épisode de sa traduction improvisée pendant le confinement.

Devizoomons, traduction créative pour En attendant Nadeau Nathalie Koble
© Mika Pagnat

Devizoomons !

Chaque mercredi, pour pallier le confinement de l’automne et ses salles fermées, le « Devizoomons ! » de Nathalie Koble invite à sortir de nos écrans en restant connectés grâce à des « devises », traductions créatives de poèmes-minutes du Moyen Âge et méditations illustrées, qui nous font deviser.

Ce qui nous arrive : crise du Coronavirus En attendant Nadeau
« Prédelle (Until) » d’Agnès Thurnauer (2018). Photo: Alberto Ricci

Ce qui nous arrive

Submergés par les discours, savants ou dérisoires, inquiétants ou contradictoires face à la contagion et au confinement, nous pensons à toute allure sans savoir toujours quoi penser. Des livres, anciens ou récents, nous aident à prendre le temps de réfléchir à ce qui nous arrive maintenant.

Le monde contemporain | Les dossiers d’En attendant Nadeau.