Poésie

Entretien avec Santiago Artozqui

Santiago Artozqui explique le travail qu'il a mené sur une poésie très expérimentale et inventive, celle d'Amanda Gorman, dont il vient de traduire le recueil Donnez-nous le nom de ce que nous portons.

Antoine Emaz, le choix du peu

Erre est le dernier livre d’Antoine Emaz, disparu le 3 mars 2019 à Angers où il enseignait et écrivait. Sa vie ressemblait à ses écrits : peu d’éclats, du retrait, plutôt que la faconde.

Les lèvres de l’œil

Jean-Baptiste Chassignet (vers 1570-1635) fait le lien entre la poésie du XVIe siècle et l’âge baroque du XVIIe siècle. Les éditions Obsidiane offrent une sélection de sa poésie, qu'il a composée vers l’âge de vingt-quatre ans avant de cesser complètement d’écrire.

La parole libérée de Jean Métellus

Dans Au piripite chantant, Jean Métellus exalte la beauté de son île natale, Haïti, sans rien cacher de la misère de ses habitants. Une œuvre lyrique qui joue très librement sur plusieurs registres, rééditée aujourd’hui en poche.

Haizi ou la poésie dans le sang

Précoce, fulgurant, déchiré, Haizi, qui s’est suicidé à vingt-cinq ans en 1989, est devenu en Chine une figure vénérée de « poète maudit ». Son recueil, Le langage et le puits, est un météore étrange.

En Ukraine, la poésie continue

Une jeune poétesse ukrainienne, Ella Yevtouchenko, et un éditeur-poète chevronné, Bruno Doucey, publient un recueil bilingue qui donne la parole à l’État agressé.

Une érudition du réel

En 1903, Guillaume Apollinaire rencontre André Salmon. Un volume rassemble leur correspondance et les nombreux textes consacrés par le critique au poète, et c'est un véritable chef-d’œuvre.

Chanter Homère

Avec sa traduction de l’Odyssée, Philippe Brunet se donne pour exigence de faire chanter les vers d’Homère et fait le choix d’inventer un vers français qui respecte les normes du vers de l’épopée grecque.

La grande couture de la tristesse

Ses quatre années de service au cours de la longue guerre d’indépendance en Angola ont coupé en deux la vie et l’œuvre du poète portugais Fernando Assis Pacheco (1937-1995), dont paraît une riche anthologie bilingue.

Des murs et des mots

Inscrits au pochoir sur les murs, les aphorismes de La Dactylo sont brefs, incisifs, drôles, mordants, tordants. Les voici réunis dans un petit livre, Démo d’esprit.

;