Sciences humaines

La proie des flammes

Thomas W. Gaehtgens replace le bombardement par l'armée allemande de la cathédrale de Reims, en 1914, dans son contexte religieux et symbolique, militaire, esthétique et politique, ainsi que dans la perspective d’une histoire plurielle, européenne.

Dénonciation n’est pas raison

Jean-François Braunstein a choisi la forme du pamphlet pour dénoncer les errances de la théorie du genre, de l’animalisme et de certaines doctrines justifiant l’euthanasie. Mais son travail proprement philosophique déçoit.

Foucault côté cours

Un nouveau volume constitué à partir d'archives personnelles rassemble des travaux inédits de Michel Foucault, qui laissent deviner la construction de La volonté de savoir.

La psychanalyse “corrigée” par la sociologie

Avec L’interprétation sociologique des rêves, somme « théorico-méthodologique », Bernard Lahire se propose, en plus d’offrir une nouvelle « interprétation des rêves », de renouveler complètement les sciences sociales.

Les faux démons de l’Apocalypse

Pierre-Henri Castel réfléchit aux conditions de la fin de l’humanité, qui selon lui peut s’accomplir dans quelques siècles et à travers la réalisation du mal absolu.

À l’intérieur de la machine de mort

L’historien Johann Chapoutot, avec clarté et précision, définit le nazisme comme une « révolution culturelle » qui vise à l’élimination à la fois des populations dites « inférieures » et de la pensée libre.

Les corps occupés

Emmanuel Debruyne étudie les relations intimes qui se sont nouées entre les femmes et les militaires dans la zone occupée par l’armée allemande de 1914 à 1918.

Après Darwin

Ce livre posthume de Jean Gayon est exceptionnel par l’ampleur du panorama qu’il donne des problèmes de la philosophie de la biologie.

Cher Jacques Lacan

Laurie Laufer réunit de nombreuses lettres rédigées, à l’intention de Jacques Lacan (comme s’il était encore vivant), par de nombreuses personnalités.