198

Journal de la littérature, des idées et des arts 15/05 – 28/05 2024

En attendant Nadeau

Emmanuelle Durand, L'envers des fripes
Friperie (Etats-Unis) © CC BY-SA 2.0/David Sorich/Flickr

Fat Fashion

Dans un essai concret et convaincant, Emmanuelle Durand examine le commerce florissant des vêtements usagés. On y apprend que « l’envers des fripes » est loin d’être vertueux et que l’organisation de ce marché pose des questions urgentes aux consommateurs du monde entier. 

Éditorial

La splendeur des textes

Le monde, par moments, sursaute. Et la mémoire commune en est profondément marquée. Il y a cinquante ans, au Portugal, la dictature tombait et le pays et le peuple entraient dans une nouvelle ère politique. Il suffit d’écouter le début de l’hymne national pour comprendre la place du passé, d’une mémoire, d’une nostalgie qui portent, paradoxalement, la splendeur d’une nation. Pour l’anniversaire de ce basculement, un ample dossier invite à explorer les mémoires plurielles d’un pays, de ses douleurs et de ses contradictions, d’un monde aboli.

Sommaire

António Lobo Antunes
L’autre rive de la mer
par Hugo Pradelle
António Lobo Antunes
L’autre rive de la mer
par Pierre Senges
LECTURE DU JOUR
Tout ce qui nous était à venir Jane Sautière
« You Are Here », Rebecca Klundt( 2015) © CC BY-NC-SA 2.0/Gandalf’s Gallery/Flickr

Le « nous » qui résiste

Dans Tout ce qui nous était à venir, Jane Sautière se confronte avec une grande énergie à la question de la fin. Question plus qu’actuelle dont l’écrivaine se saisit avec les moyens de la littérature et explore des manières intérieures d’y résister. 
Maria Turtschaninoff, Nevabacka Anneli Jordahl, Les filles du chasseur d'ours
Forêt de Kuopio (Finlande) © CC-BY-2.0/Okko Pyykkö/WikiCommons

Dans les forêts finlandaises

La forêt irrigue l’imaginaire des pays du Nord. À l’instar d’Anni Kytömäki, Anneli Jordahl et Maria Turtschaninoff publient des romans puissants qui s’en emparent. Elles la placent au centre de la fiction et l’inscrivent sur la carte littéraire des territoires désirables. 
Portrait de Anni Kytömäki | Gorge d'or
Anni Kytömäki © Liisa Valonen

Anni Kytömäki : « Écrire d’une belle façon sur des choses affreuses »

Anni Kytömäki s’est imposée avec Gorge d’or comme une voix nouvelle de la littérature finlandaise. Après avoir défendu ce livre intense, EaN échange avec elle sur sa genèse, ce qu’il dit de l’histoire du pays, de la nature, de la place des sentiments dans la fiction. 
Pléiade
Pierre Ronsard. Couverture de « La Pléiade. Poésie, poétique » (Détail) © Gallimard

Débuts littéraires de la langue française

Une pléiade pour la Pléiade. Enfin, dirait-on, tant ce groupe de poètes fonde la littérature de langue française. Un volume passionnant qui démontre combien ces écrivains avaient conscience de la nécessité d’un travail sur la langue.
Florent Coste, L'ordinaire de la littérature Justine Huppe, La littérature embarquée Sandra Lucbert, Défaire voir Transitions
Bibliothèque © Jean-Luc Bertini

Politique littéraire à l’usage de notre temps

Trois essais s’emploient à subvertir les discours dominants en matière de théorie littéraire. Ils proposent de se dégager de théories dominantes et d’imaginer de nouvelles manières de penser la littérature aujourd’hui. C’est faire œuvre de salubrité intellectuelle.
Philippe Lejeune, « Adieu ma pauvre guerre »
René Fairise (à gauche), André Pézard (au milieu) et un groupe de camarades (1915) © Fonds Pézard/Archives Nationales

Leçon d’autobiographie

La vigueur et l’originalité du travail de Philippe Lejeune, théoricien célébrissime de l’autobiographie, continue de nous impressionner. Son nouveau livre propose une enquête sur André Pézard. Un livre savant et érudit, généreux et émouvant. 

Après un pogrome

Dans Retour à Jitomir, l’historien et psychanalyste André Sirota raconte comment son père échappa, enfant, à un pogrome en 1919. Une enquête et une réflexion pour penser ce que cet événement a mis leur vie en commun.

En bref : Des sentiers plus ou moins escarpés

EaN vous invite à lire  les romans de Caroline Hinault et Christoph Hein, un essai  autour de la gestation de la terre, un autre sur les sorties de conflits et l’étonnant journal d’un homme de chambre. 

Mythe volatilisé

L’historienne Sarah Gruszka montre comment l’historiographie soviétique a pu transformer la catastrophe humanitaire de Leningrad en une épopée héroïque. Un livre salutaire pour comprendre une réécriture de l’histoire déformée par la censure. 
Contribuez à l’indépendance de notre espace critique
Maryse Condé Hommage
Maryse Condé © Claire Garate

Maryse Condé, les voix rebelles

Morte le 2 avril, l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé aura su se défaire de toutes les assignations. La force de ses textes lui a valu une reconnaissance lente, mais mondiale. Elle tient à un sens du récit qui ne masque jamais une pensée complexe.
Hervé Le Tellier, Le nom sur le mur Yann Liotard, Juste le temps de vivre
Robert Lynen dans » Poil de carotte », de Julien Duvivier, 1932 © CC0/WikiCommons

Deux jeunes gens courageux

Alors qu’on célèbre bientôt les 80 ans de la Libération, Hervé Le Tellier et Yann Liotard rendent hommage respectivement à André Chaix et à Robert Lynen, deux jeunes résistants français tués par les nazis en 1944. Les deux écrivains le font différemment, mais tous deux avec émotion, retenue, fraternité.
DOSSIER
Le fort portugais de São Miguel (Luanda, Angola) © CC-BY-S.A-4.0/Andrew Moore/Flickr

Mondes lusophones, mémoires mosaïques

Il y a 50 ans, la révolution des Œillets faisait entrer le Portugal dans une nouvelle ère politique. En attendant Nadeau croise plusieurs romans et essais récents pour mieux connaître les mondes lusophones habités par une mémoire qui les dépasse.
La dernière porte avant la nuit, d'António Lobo Antunes
António Lobo Antunes © Jean-Luc Bertini

Écrire dans une autre dimension

Le nouveau roman d’António Lobo Antunes est un très grand livre, qui marque une étape dans son œuvre. Il rappelle à quel point les récits nous aident à affronter la violence du monde et le poids du passé, en trouvant dans la fiction une mémoire commune.

Serge Berna, un besoin fou de vivre

Proche des situationnistes, Serge Berna a écrit le texte anti-clérical proféré dans Notre-Dame de Paris en 1950. Un volume rassemblant pour la première fois ses écrits rappelle l’intense liberté de ce poète et voyou centenaire.

Yrsa Daley-Ward au-delà de son corps

Dans La vie précieuse, l’écrivaine anglaise et ancien mannequin Yrsa Daley-Ward raconte son enfance et sa jeunesse. Un récit d’autofiction poétique qui se libère, de manière bouleversante, de l’exploitation du corps féminin et noir.

Boris Barnet ou comment filmer la promesse du bonheur socialiste

L’historien du cinéma Bernard Eisenschitz vient de publier un essai imposant et passionnant sur la vie et l’œuvre de Boris Barnet (1902-1965), un célèbre inconnu du cinéma soviétique.
Retrouvez le deuxième volet du numéro :