À la Une

La subversion par le corps minoritaire

Nicolas Martin-Breteau, Corps politiques. Le sport dans les luttes des Noirs américains pour l’égalité depuis la fin du XIXe siècle

Pancartes de mobilisation pour le droit des Noirs à entrer dans la salle de sport Uline Arena (vers 1948) © CC/Edwin B. Henderson Collection

Grâce à une enquête sur la communauté noire dans la ville de Washington sur près d’un siècle, Nicolas Martin-Breteau révèle une histoire silencieuse et méconnue des États-Unis depuis l’abolition de l’esclavage : celle des luttes contre les discriminations dans le sport.
Lire la suite…
par Philippe Artières

Les prémonitions
de Karel Čapek

Karel Čapek, Le châtiment de Prométhée et autres fariboles

Karel Čapek (1938)

Karel Čapek, un des écrivains les plus populaires de la Tchécoslovaquie de l’entre-deux guerres, est moins lu en France que ses contemporains. La traduction de ses Fariboles et un numéro de L’Atelier du roman rappellent les visions du père du mot « robot ».
Lire la suite…
par Jean-Yves Potel

Aharon Appelfeld :
l’humanité partout

Aharon Appelfeld, Mon père et ma mère

Aharon Appelfeld © Patrice Normand

Aharon Appelfeld n’a jamais écrit qu’un livre, un seul grand livre composé de multiples chapitres : deux ans et demi après sa disparition, Valérie Zenatti traduit Mon père et ma mère, qui se déroule en août 1942, dans les Carpates, alors que l’angoisse monte.
Lire la suite…
par Norbert Czarny

Un passionnant Villon de poche

François Villon, Œuvres complètes

François Villon © Gallica/BnF

François Villon inspire, éblouit, étonne, mais pour cela il faut le comprendre. La traduction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet, qui reparaît en poche, éclaire l’écriture fourbe et cryptique du « malfrat de génie ».
Lire la suite…
par Maurice Mourier

Eric Blair, alias George Orwell

George Orwell

Deux ans après une retraduction discutée de 1984, les romans de George Orwell font leur entrée dans la Pléiade : on y retrouve un écrivain à hauteur d’homme, avec ses forces, son exigence de justice, son ardente obligation de solidarité avec les opprimés de tout poil — et ses faiblesses.
Lire la suite…
par Marc Porée

Les Pieds nickelés savants

Les Pieds Nickelés n° 45 (novembre 1959)

Le sociologue Arnaud Saint-Martin réfléchit à la place de la science dans notre société, le physicien Jean Perdijon expose les concepts principaux de la mesure en science, le philosophe de la biologie Philippe Huneman enquête sur la question « pourquoi ? » : trois antidotes aux Ribouldingue, Croquignol et Filochard qui ont déferlé sur nos écrans à l’occasion de l’épidémie de coronavirus.
Lire la suite…
par Pascal Engel

L’écriture sans limite

Colum McCann à New York (2019) © Jean-Luc Bertini

Avec Apeirogon, Colum McCann poursuit une entreprise littéraire d’une ampleur considérable. Autour de deux pères en deuil, l’un israélien, l’autre palestinien, son livre pense autant l’urgence d’écrire le réel que la nécessité d’inventer des formes narratives qui l’excèdent.
Lire la suite…
par Hugo Pradelle

Libérer une vie

Vue de Menton (début du XXe siècle) © Gallica/BnF

Être libre, c’est payer son tribut à la vie. Dans Affranchissements, Muriel Pic fait de l’évocation d’une figure familiale, son grand-oncle Jim, l’occasion d’une réflexion magnifique sur ce qui fait une existence libre et sur tous les sens d’affranchir.
Lire la suite…
par Shoshana Rappaport-Jaccottet

Et aussi…

Le savoir-dire en bonnes manières

L’Académie française a de nombreuses utilités : en publiant l’intégralité de Dire, ne pas dire, elle témoigne une nouvelle fois qu’elle est indispensable.
Lire la suite…
par Santiago Artozqui

Bertrand Belin en verve

Une autobiographie mystérieuse, disposée “en vrac” mais écrite avec une verve peu commune : le chanteur et poète Bertrand Belin donne une véritable leçon d’écriture..
Lire la suite…
par Roger-Yves Roche

Violette Leduc, dernière page

Simone de Beauvoir avait-elle trahi Violette Leduc en reprenant le troisième tome, inachevé, de son autobiographie ? La chronique Archives et manuscrits enquête.
Lire la suite…
par Mireille Brioude

Et toujours à la Une…

Les enjeux de l’élection américaine, une histoire politique de la roue, la vie militante de Gisèle Halimi

L’art de l’esquive

Jean-François Chevrier, Bernard Réquichot. Zones sensibles

Dessin non titré de Bernard Réquichot (1960), galerie Alain Margaron © André Morin

La monographie que Jean-François Chevrier consacre à Bernard Réquichot (1929-1961) tente de restituer toutes les dimensions de l’œuvre d’un artiste à la trajectoire singulière.
Lire la suite…
par Paul Bernard-Nouraud

Les combats
d’Howard Zinn

Howard Zinn, Le pouvoir des oubliés de l’histoire. Conversation sur l’histoire populaire des États-Unis

Howard Zinn (2000) © D. R.

L’influence d’Une histoire populaire des États-Unis peut se mesurer aux critiques que l’œuvre majeure d’Howard Zinn a reçues. Dans Le pouvoir des oubliés de l’histoire, qui rassemble des entretiens menés en 2007 avec le journaliste Ray Suarez, l’historien engagé, résume et explique son projet.
Lire la suite…
par Claude Grimal

La maladie
du pouvoir

Anne Gangloff et Brigitte Maire (dir.), La santé du prince. Corps, vertus et politique dans l’Antiquité romaine

« Vespasien alité » (1545) © Gallica/BnF

Le pouvoir est supposé rendre fou, à moins qu’il ne faille être un peu fou pour désirer le pouvoir : un topos qui remonte à l’Antiquité et reste vivace. C’est à cette source qu’un ensemble d’historiens est remonté, pour réfléchir à la « bonne santé » des empereurs romains et à son implication politique.
Lire la suite…
par Marc Lebiez

La rage de la beauté

Emanuele Trevi, Songes et fables. Un apprentissage

Statue de Pietro Metastasio réalisée par Emilio Gallori (1900), Piazza delle Chiesa Nuova, Rome © Matthias Kabel/CC

Emanuele Trevi prend pour fil le sonnet « Songes et fables » de Metastasio dans un récit qui tente de comprendre les « artistes » à partir de trois exemples, tirés de la Rome de la fin du XXe siècle : le photographe Arturo Patten, la poétesse Amelia Rosselli, le critique Cesare Garboli.
Lire la suite…
par Cécile Dutheil de la Rochère

Vie et œuvres d’une grande philosophe

La valeur du hasard : l'autobiographie philosophique d'Ágnes Heller

Ágnes Heller © D. R.

Peu lue et peu traduite en France, la philosophe hongroise Ágnes Heller fut une des grandes intellectuelles de l’Europe centrale. Son livre autobiographique, La valeur du hasard, est traduit un an après sa mort.
Lire la suite…
par Jean-Yves Potel

Pleurer
avec les autres

Dima Abdallah, Mauvaises herbes

Dima Abdallah. © David Poirier

De Beyrouth en guerre à Paris, de nos jours, Mauvaises herbes s’étend sur quatre décennies. Les monologues des personnages du premier roman de Dima Abdallah font de la littérature une échappatoire à la violence.
Lire la suite…
par Jean-Loup Samaan

Roman régional, roman total

Mathias Énard, Le banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs

Mathias Énard, à Paris (le 28 septembre 2020) © Jean-Luc Bertini

Après l’Orient de Boussole ou de Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Énard écrivant un roman sur les Deux-Sèvres pouvait ressembler à un contre-emploi. Mêlant genres, époques et tons, Le banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs est une vraie réussite.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

Cousins
ennemis

Henri III et Henri IV par Nicolas Le Roux et Simone Bertière

Henri III et Henri IV se croisent aujourd’hui en librairie dans deux ouvrages que tout oppose. Simone Bertière s’autorise des libertés avec Henri IV et la Providence, quand Nicolas Le Roux propose « une plongée dans les tensions qui marquèrent la noblesse française » dans Portraits d’un royaume. Henri III, la noblesse et la Ligue.
Lire la suite…
par Dominique Goy-Blanquet

Naissance
de la viralité médiatique

Roy Pinker, Fake news & viralité avant Internet. Les lapins du Père-Lachaise et autres légendes médiatiques

La circulation de fake news n’a pas commencé avec les réseaux sociaux : trois spécialistes de l’histoire de la presse plongent dans les périodiques du XIXe siècle et nous livrent une enquête savoureuse et savante sur le fonctionnement de la viralité depuis la première production médiatique de masse.
Lire la suite…
par Anne-Marie Thiesse

Louise Glück, une inquiétante familiarité

Louise Glück, prix Nobel de littérature : une inquiétante familiarité

Louise Glück (vers 1976)

Prix Nobel de littérature 2020, la poétesse américaine Louise Glück, n’a jamais été éditée en France, mais certains de ses poèmes ont été traduits par la revue Po&sie dès 1985. Pour En attendant Nadeau, l’un de ses traducteurs, Claude Mouchard, expose ce qui l’a porté vers cette œuvre.
Lire la suite…
par Claude Mouchard

Retrouvez les anciens numéros d’En attendant Nadeau, en version numérique ou en PDF téléchargeable, sur notre page Version PDF.