À la Une

Le crépuscule des utopies

Yves et Ada Rémy, La Maison du Cygne

La Maison du Cygne (Grand Prix de l’Imaginaire 1979) prend les accents du conte et de la fable, lie puissance d’invention, finesse dans l’évocation du quotidien et spéculation sociopolitique. Il marque aussi un changement d’époque : la fin de la croyance à la force du collectif.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

Spectres de Mai

Jacques Kebadian et Jean-Louis Comolli, Les fantômes de Mai 68 En attendant Nadeau

Dans Les fantômes de Mai 68, Jacques Kebadian et Jean-Louis Comolli retournent, pour ainsi dire, les images du film Le droit à la parole. Et mettent au jour la beauté sans nom de l’événement.
Lire la suite…
par Roger-Yves Roche

Les grandes vertus de la corsaire

Natalia Ginzburg, romancière, essayiste et auteur d’un poème magnifique (« Memoria », sur la mort de son époux, Leone Ginzburg, antifasciste tué par la Gestapo à Rome en 1944), possède une voix d’une clarté exceptionnelle. Son Lessico famigliare (Les mots de la tribu), paru en 1963, est un classique en Italie et un livre si original qu’on s’étonne que l’auteure soit peu connue en France en dehors d’un cercle d’inconditionnels. Peut-être la réédition des Petites vertus (Le piccole virtù, 1962), l’ouvrage qui précéda Les mots de la tribu, permettra-t-elle la (re)découverte d’un écrivain auquel les éditions Neri Pozza viennent de consacrer un intéressant portrait biographique, La corsara.
Lire la suite…
par Claude Grimal

 

Le partage des espaces

Jean-Christophe Bailly, Le versant animal En attendant Nadeau

À partir d’une scène banale, Jean-Christophe Bailly entreprend une réflexion sur notre rapport aux animaux, sur la présence troublante, et menacée, de la libre animalité.
Lire la suite…
par Jean Lacoste

Le traducteur et son double

Bernard Hœpffner, Portrait du traducteur en escroc

Bernard Hoepffner a consacré sa vie à la traduction. Jusqu’à en faire le moteur d’une fiction avec Portrait du traducteur en escroc qui paraît à titre posthume.
Lire la suite…
par Roger-Yves Roche

5. Les bêtes zarts

Dossier Bêtises En attendant Nadeau Il y a les beaux-arts, mais il y a aussi les arts bêtes : le kitsch, le rock, sous toutes leurs formes, dont le punk. Mais l’art et la littérature ne sont pas toujours bêtes à pleurer. Ils sont souvent plein de sottise, qui est peut-être la vraie essence de la bêtise.

Grande gueule

Grande gueule Rock Santiago Artozqui Dossier Bêtises En attendant NadeauLa bêtise est une valeur qui a toujours fait bon ménage avec le rock. Pourtant, peut-on vraiment qualifier de bêtise ce qui n’est après tout qu’une posture ?
Lire la suite…
par Santiago Artozqui

Je m’en vais et je reviens (sur la bêtise en art)

Je m'en vais et je reviens (sur la bêtise en art) Jeff Koons Dossier Bêtises En attendant NadeauL’art bête est fascinant : il copie et répète, en moins bien, l’art beau. Même quand il est naïf, il a quelque chose de snob, que les maîtres du kitsch, comme Koons, exploitent avec rouerie, mais aussi avec candeur : peut-être, au fond, sont-ils géniaux, même s’ils n’en savent rien.
Lire la suite…
par Éric Loret

De la sottise à la bêtise, et retour

Kevin Mulligan, Anatomie della stoltezza Pascal Engel En attendant Nadeau Dossier BêtisesCes deux courts et profonds essais italophones, de Kevin Mulligan et de Maurizio Ferraris, élèvent la philosophie de la bêtise d’un cran. Ils diagnostiquent l’essence de la sottise comme révolte contre la raison.
Lire la suite…
par Pascal Engel

« Méchant con » est-il un oxymore ?

"Méchant con" est-il un oxymore ? Maurice Mourier En attendant Nadeau Dossier BêtisesDe Néron à Amin Dada et à Trump, en passant par Trujillo et les Duvalier, la figure du con ubuesque domine l’histoire. Il y a bien des imbéciles gentils, et des méchants intelligents. Mais partout où le con est cruel, la connerie domine les pics comme les bas-fonds de l’esprit.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

La carte des livres

En attendant Nadeau parcourt le monde : retrouvez, en cliquant sur le pays de votre choix, tous les livres associés à celui-ci.

Retrouvez nos anciens numéros, en version numérique ou en PDF téléchargeable, sur notre page Version PDF.