Arts plastiques

L’art, c’est queer

La galeriste Isabelle Alfonsi propose de « construire les lignées d’un art queer » pour donner un autre avenir à l’art contemporain.

Regards suppliciés

L'exposition Cruels objets du désir met en scène les œuvres de jeunesse de Giacometti en traçant un rapport éclairant avec sa lecture de Sade.

Célébration du mouvement

Les « histoires sans paroles » du graveur belge Frans Masereel, précurseur du roman graphique, continuent d’être rééditées par les éditions Martin de Halleux.

L’art et la guerre d’Algérie

Des damné(e)s de l’Histoire d’Émilie Goudal est la première étude à s’intéresser à la mémoire de la guerre d'Algérie du point de vue des arts plastiques.

Plus jamais la guerre

Alors que le Musée d’art moderne de Strasbourg consacre une rétrospective à Käthe Kollwitz, L’Atelier contemporain publie l’intégralité du journal de la sculptrice et dessinatrice allemande.

Les secrets du Pharaon

Le dernier pharaon permet à Blake et Mortimer de boucler soixante-dix ans plus tard Le mystère de la Grande Pyramide, dans un Bruxelles post-apocalyptique.

Les savants atypiques de la bande dessinée

Les Éditions Moulinsart rééditent en un volume l’aventure lunaire de Tintin, tandis que l'exposition Scientifiction analyse les liaisons entre la science et l’humanité dans Blake et Mortimer.

Fénéon et ses peintres

Le Musée de l’Orangerie consacre une exposition à Félix Fénéon, un des grands passeurs de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle.