Arts

L’art d’après la farce

Le critique d’art américain Hal Foster explore les œuvres d’art qui affrontent la réalité politique incarnée par Donald Trump.

L’art de l’esquive

La monographie que Jean-François Chevrier consacre à Bernard Réquichot tente de restituer toutes les dimensions de son œuvre.

Baldwin fourvoyé

En 1964, James Baldwin publia une pièce, Blues for Mister Charlie. La désaffection pour cette œuvre, aujourd’hui traduite en français, est méritée.

Divertimento pour voix et orchestre

Une quinzaine de penseurs écoutent ensemble le premier mouvement de la Cinquième Symphonie de Beethoven. L’occasion d’échanger leurs impressions sur cette œuvre et, plus généralement, de parler musique.

Penser avec Carl Einstein

« Semer des idées sans qu’on lui en attribue le mérite » : tel a été le sort de l’historien de l’art allemand Carl Einstein, dont Isabelle Kalinowski a traduit une vingtaine de textes inédits en français.

Woody Allen : rien à voir

Relu à la virgule près par ses avocats, le livre de Woody Allen parlera à ceux intéressés par son contre-attaque ; les lecteurs à la recherche de l’autobiographie d’un créateur peuvent déjà l’oublier.

Woody en passant

Le roman d’éducation de Woody Allen est dans son style, impie et sarcastique. Et, au-delà des anecdotes, pose une question grave : le sketch peut-il acquérir un statut littéraire ?

Découper du temps

Yann Dedet, monteur pour Truffaut, Stévenin, Pialat ou Cédric Kahn, raconte son métier dans Le spectateur zéro.