Cinéma

Woody Allen : rien à voir

Relu à la virgule près par ses avocats, le livre de Woody Allen parlera à ceux intéressés par son contre-attaque ; les lecteurs à la recherche de l’autobiographie d’un créateur peuvent déjà l’oublier.

Woody en passant

Le roman d’éducation de Woody Allen est dans son style, impie et sarcastique. Et, au-delà des anecdotes, pose une question grave : le sketch peut-il acquérir un statut littéraire ?

Découper du temps

Yann Dedet, monteur pour Truffaut, Stévenin, Pialat ou Cédric Kahn, raconte son métier dans Le spectateur zéro.

Raymond Roussel ré-animé

Erik Bullot étudie la façon dont le cinéma « transparait en filigrane à la façon d’un médium virtuel ou imaginaire » dans l'œuvre de Raymond Roussel.

Les jours des morts-vivants

La crise sanitaire, sa gestion et ses conséquences ont des airs de film d’horreur. Nicolas Vieillescazes voit dans le sous-genre « zombie » une méthode pour comprendre ce qui nous arrive.

Mars Attacks 2

1996 : Le Président des États-Unis est aussi patron de casino ; une menace implacable et arbitraire menace l’humanité ; les micros se tendent vers un scientifique. Mais le méchant de Mars Attacks, de Tim Burton, est un E.T. et non une épidémie.

Pétard mouillé

Vocabulaire naïf, analyses approximatives et théories volontaristes : Le regard féminin d'Iris Brey propose un étrange point de vue sur le male et le female gaze au cinéma.

Pasolini decameretico

Hervé Joubert-Laurencin trouve un nouveau mot pour qualifier l’œuvre de Pier Paolo Pasolini : decameretico, à la fois décamérique et hérétique.

Chaplin à l’avant-garde

Derniers jours de l’exposition consacrée à Chaplin au Musée d’arts de Nantes, qui étudie les liens entre le père de Charlot et les artistes d’avant-garde de la première moitié du XXe siècle.

Eisenstein à Metz

Le Centre Pompidou-Metz consacre une vaste exposition aux rapports entre l’œuvre de Sergueï Eisenstein et les arts.