Sociologie

La psychanalyse “corrigée” par la sociologie

Avec L’interprétation sociologique des rêves, somme « théorico-méthodologique », Bernard Lahire se propose, en plus d’offrir une nouvelle « interprétation des rêves », de renouveler complètement les sciences sociales.

L’identité n’a pas d’identité

Dans Ce que l’identité n’est pas, Nathalie Heinich montre, en puisant à de nombreuses disciplines, que cette notion est essentielle pour se penser soi-même.

Déjà perdue pour la société

Jean-François Laé, partisan d’une sociologie narrative, retrace l’histoire d’une maternité hors mariage dans les années cinquante.

Pascale Casanova (1959-2018)

Pascale Casanova laisse une œuvre importante, traversée par la question de l’autonomie de la littérature, mais aussi des inégalités entre langues et cultures.

Les Occidentaux et les autres

Dans Décentrer l’Occident, Thomas Brisson propose une sociologie historique des principaux idéologues postcoloniaux.

Dopés au glamour

Giulia Mensitieri s’intéresse aux travailleurs précaires et surexploités du secteur de la mode et aux mécanismes d’une industrie qui vit du discours qu’elle tient sur elle-même.

La double vérité du travail d’écrivain

Qu’est-ce qu’écrire, qu’être écrivain aujourd’hui, en France ? Loin des clichés ou des approximations cette question méritait un étude sociologique précise et sérieuse.

Les oubliés de l’atome

En menant une enquête très précise sur les vétérans des essais nucléaires français, Yannick Barthe montre la complexité du statut de victime.

Ce que valoir veut dire

Nathalie Heinich a été amenée à penser la relativité de nos modalités d’évaluation. Elle en montre les fonctions, les opérations et la classification dans un ouvrage magistral.

Critiques du capitalisme

Enrichissement : Une critique de la marchandise constitue un jalon majeur dans l'histoire des pensées critiques du capitalisme, que les deux auteurs, Luc Boltanski et Arnaud Esquerre, reprennent à leur compte avec exigence et ambition.