Littérature

L’obscure extravagance de vivre

Pour Alejandra Pizarnik, écrire permettait de « donner du sens à la souffrance ». Les éditions Ypsilon font paraître les premiers cahiers du Journal de la poétesse argentine (1936-1972).

Les dévoilements du « passing »

Le terme de « passing » renvoie au fait pour un Noir de passer pour blanc, ou, plus rarement, l’inverse. Une possibilité pour la littérature et le cinéma américains de mettre en récit l’imaginaire national sur l’identité.

Kawabata entre blanc et noir

Partant de l'exemple de Kawabata Yasunari (1899-1972), Maurice Mourier décrypte le blanc japonais, qui n’a rien à voir avec son équivalent occidental.

Blancheur

Les livres d’Eugène Savitzkaya déploient un univers et une langue inimitables. « Blancheur » ne déroge pas à la règle !

En hiver

Anne-James Chaton publiera en février 2022, aux éditions P.O.L, un livre intitulé Populations. EaN en publie une des sections.

Le blanc de Satie

Patrick Roegiers propose un portrait vif du compositeur Erik Satie qui, selon quelque légende, « n’absorbait que des aliments blancs ».

« La maladie ! »

Gauz se souvient : il y a moins de 8 000 ans, l’Europe était noire, les premiers « migrants » ralliaient à pied l’Angleterre.

Aventures antarctiques

D’Edgar Poe à Jules Verne, de Rosny Aîné à Lovecraft et Mika Biermann, les écrivains de l’imaginaire ont investi les étendues vierges de l'Antarctique.