Littérature

Une histoire de bêtes

Dans Grands carnivores, Bertrand Belin écrit avec humour la peur qui s’installe, mêlée à la rivalité violente entre deux frères.

Les vies de Raphaël

Pour reconstituer la vie et les aventures de Raphaël Abensis, de l'Église à la fortune en passant par l'enseignement, Charif Majdalani mobilise des cardinaux, des cochers, et pas mal de navires, de galères et de caravelles.

Dépression, soleil couchant

La dépression est le thème (on pourrait dire musical) de Mon temps libre de Samy Langeraert, récit introspectif qui se déroule dans un Berlin fantomatique.

Romain Rolland en Bourgogne

Romain Rolland a établie et entretenue une relation ambivalente avec les lieux d’origine de sa famille et de son enfance : la Bourgogne.

Pour Philippe Lançon

Le journaliste Philippe Lançon a reçu le Prix Roger-Caillois pour Le lambeau. EaN publie son discours de réception, dans lequel il aborde le rôle des masques.

Obscurité de la lumière

Semple est d’une laideur et d’une saleté repoussante. Harold Hunter est grand, beau, arrogant. Ces deux adversaires se côtoient, se rencontrent ou se fuient dans Clair-obscur, de Don Carpenter.

Un héros positif

Dans L’ombre d’un père, Christoph Hein renoue avec la veine historique de Prise de territoire et offre une fresque où se jouent soixante-dix ans d’histoire allemande.

L’envers du décor

Edith & Oliver retrouve avec bonheur les accents poétiques du premier roman très réussi de Michele Forbes.

Angola, dernières marges

L’Angola, la maladie, la famille désunie, Lisbonne comme un trou de province, les oiseaux… Nous sommes dans un roman d’António Lobo Antunes.

Ezra Pound en surface

La biographie romancée de Pierre Rival sur Ezra Pound reprend des questions déjà débattues et n’apporte rien d’original à la réflexion en cours.