Essais

Plaisirs de la vulgarisation scientifique en confinement

Patients zéro, de l’épidémiologue Luc Perino, fait le récit de la découverte et du traitement (ou de l’échec des traitements) de certaines maladies. Et pour une fois, les vedettes ne sont pas les médecins, mais les malades.

La fin du monde est à la mode 

Juste avant de se confiner, Ulysse Baratin a reçu le livre d'Yves Citton et Jacopo Rasmi : Générations collapsonautes explore les scénarios d’apocalypses environnementales qui guettent notre civilisation industrielle.

Piqûre de rappel

Dans Les fondements biologiques de la géographie humaine, Max Sorre envisage notamment le risque sanitaire d’une pandémie causée par la révolution des transports.

Des nouvelles de l’intime

Dans une tentative pour saisir ce qu'est la Vraie vie, François Jullien nous invite à ressentir une émotion qui « nous arrache de l’apathie ». Sa réflexion trouve un écho dans le dernier roman de Pascal Roze, La belle Hélène.

Souvenirs de Pierre Vidal-Naquet

François Dosse semble mal à l’aise avec les engagements éthiques et politiques de Pierre Vidal-Naquet. Sonia Dayan-Herzbrun, amie du grand historien mort en 2006, propose une autre lecture de sa vie.

Cours d’écologie pratique

Le géographe Samuel Challéat nous invite à Sauver la nuit en luttant contre la pollution visuelle, et montre que les avantages de l'obscurité sont à la fois esthétiques, pratiques, sociaux et économiques.

Entre la France et Israël

Charles Enderlin publie une enquête sur l’histoire des Juifs en France, du franco-judaïsme dominant à un engagement sioniste de plus en plus prononcé.

Fascisme et art moderne

L’historien Mark Antliff étudie la manière dont l’art, comme pratique et comme discours, a constitué le lieu de rencontre des fascistes français dans l’entre-deux guerres.