Ce qui nous arrive

Confinée en jaune

Parue en 1892, The Yellow Wallpaper, longue nouvelle de Charlotte Perkins Gilman, est un classique de la littérature féministe.

L’imaginaire du virus

Dans Trompe-la-mort, Lionel Ruffel observe la circulation des virus narratifs, et rappelle que les récits ne se réduisent pas à l’objet-livre.

Les jours des morts-vivants

La crise sanitaire, sa gestion et ses conséquences ont des airs de film d’horreur. Nicolas Vieillescazes voit dans le sous-genre « zombie » une méthode pour comprendre ce qui nous arrive.

Le lent travail de la pensée

Michel de Montaigne tient à distance les guerres de religion, cet objet « urgent » de son temps, dans ses Essais.

Faire face, faire fi

« Qu’est-ce que j’peux faire, j’sais pas quoi faire… », se plaignait Anna Karina dans Pierrot le Fou. Roger-Yves Roche a dressé une liste d’occupation inspirées, ou inspirantes, piochées dans une vingtaine de livres.

Les vies de Rancé

En 1844, à la fin de sa propre vie, Chateaubriand écrit à la demande de son confesseur une Vie de Rancé, fondateur d’un haut lieu de confinement : l’abbaye de la Trappe.

L’âge des liens faibles

Sommes-nous en train d’ouvrir le temps des liens faibles ? Tiphaine Samoyault lit un ouvrage collectif dirigé par Alexandre Gefen et Sandra Laugier, paru quelques jours avant le confinement.

L’hécatombe du typhus soviétique

Il y a cent ans, la jeune Russie bolchévique connaît une grave épidémie de typhus. Les conditions sanitaires sont aggravées par un blocus des Alliés. Ces immenses souffrances ont laissé des traces dans de nombreux témoignages.

Les mots sont des allumettes

Feux croisés est le premier livre traduit en France de Sylwia Chrostowska, qui s'inscrit dans les pas de Montaigne et d'Adorno et réinvente pour ce début de XXIe siècle une écriture moraliste.