Ce qui nous arrive

Ne plus mettre le pied sur le sol

Cosimo, âgé de 12 ans, s’est confiné dans un arbre. Il vivra cette contrainte jusqu’à la fin de sa vie. Mais s’il se tient à l’écart, Le baron perché d’Italo Calvino reste proche.

Iconographie de l’indescriptible

Quelle effet la peste a-t-elle eu sur la peinture du second XIVe siècle à Florence et à Sienne ? Dans un essai publié en 1951, et traduit seulement en 2013, l’historien de l’art Millard Meiss montre comment ce profond dérèglement a fait son chemin dans les tableaux.

Pasolini decameretico

Hervé Joubert-Laurencin trouve un nouveau mot pour qualifier l’œuvre de Pier Paolo Pasolini : decameretico, à la fois décamérique et hérétique.

Quand Philip Roth raconte la contagion

Dans Némésis, paru en français en 2012, Philip Roth revisite une pandémie qui sema l’angoisse jusqu’au milieu du siècle dernier : la poliomyélite.

Chronique d’une autre épidémie

Le Journal de l’année de la peste de Daniel Defoe est une chronique de l’épidémie qui ressemble beaucoup à ce que l’on qualifierait aujourd’hui de reportage sur le terrain.

Plaisirs de la vulgarisation scientifique en confinement

Patients zéro, de l’épidémiologue Luc Perino, fait le récit de la découverte et du traitement (ou de l’échec des traitements) de certaines maladies. Et pour une fois, les vedettes ne sont pas les médecins, mais les malades.

Peindre la peur en Italie

En 2015, Patrick Boucheron publiait Conjurer la peur, dans lequel il regardait la « Fresque du bon gouvernement » peinte, dix ans avant l’épidémie de peste noire qui frappa Sienne au milieu du XIVe siècle, par Ambrogio Lorenzetti.

La fin du monde est à la mode 

Juste avant de se confiner, Ulysse Baratin a reçu le livre d'Yves Citton et Jacopo Rasmi : Générations collapsonautes explore les scénarios d’apocalypses environnementales qui guettent notre civilisation industrielle.

Piqûre de rappel

Dans Les fondements biologiques de la géographie humaine, Max Sorre envisage notamment le risque sanitaire d’une pandémie causée par la révolution des transports.

Communauté, immunité

Alors que les mesures de confinement coupent de nombreux liens sociaux, deux livres de Roberto Esposito aident à penser un autre genre de communauté.