Jean-Yves Potel

Bulgarie : produire le passé qui manque

Guéorgi Gospodinov, Théodora Dimova et Kapka Kassabova appartiennent à une nouvelle génération d’auteurs bulgares qui cultive une relation singulière au passé.

L’enfer devant sa porte

Le journal de Kazimierz Sakowicz, témoin des massacres de Ponary pendant la Seconde Guerre mondiale, est traduit pour la première fois en français.

Les guerres à venir

Retour de la guerre entre grandes puissances, nouvelles menaces globales… François Heisbourg et Bertrand Badie font le point sur un avenir inquiétant.

Une rue en morceaux

L'écrivain et journaliste israélien Benny Mer reconstitue une rue morte de Varsovie, fait renaître les immeubles disparus et ceux qui les habitaient.

Un grand roman russe d’aujourd’hui

Le nouveau livre de la romancière géorgienne de langue allemande Nino Haratischwili est une œuvre ambitieuse dans la tradition des grands romans russes.

Les taches blanches de la Glasnost

« Il ne doit pas y avoir de taches blanches dans notre histoire ou notre littérature », déclare Mikhaïl Gorbatchev en janvier 1987. Jean-Yves Potel montre comment cette formule a accompagné l’éveil des sociétés du bloc de l'Est.

Un monde meurtri en poésie

On peut lire pour la première fois en français plusieurs cycles de poèmes écrits par le Polonais Ryszard Krynicki entre les années 1980 et 2010.

Hanna Krall derrière les fenêtres

Paru en 1987 en Pologne, Les fenêtres confirme la manière singulière qu'a Hannah Krall de restituer le passé dans le présent d’un moment.

Le silence des rescapés

Trois histoires écrites par trois femmes, trois filles de rescapés, révèlent le sort particulier des Juifs polonais au cœur du génocide.