Pierre Benetti

L’histoire en bas de page

Le narrateur de Holyhood, d'Alessandro Mercuri, a une obsession : les décors enfouis dans le sable de la plage de Guadalupe ; et un instrument pour la raconter : la note de bas de page.

L’imaginaire du virus

Dans Trompe-la-mort, Lionel Ruffel observe la circulation des virus narratifs, et rappelle que les récits ne se réduisent pas à l’objet-livre.

Les mains d’œuvre

Liliane Giraudon monte, réécrit, « prélève », fait œuvre de récupération dans le travail de la viande.

Kongo, Kolonie, Kafka

Dans un fragment méconnu, Franz Kafka montre son implacable critique de la colonisation, et rappelle peut-être l’expérience coloniale de son oncle au Congo.

L’art désarme

Dans Déchaîner la peinture, l’écrivain Yannick Haenel commente les tableaux du peintre roumain Adrian Ghenie, qu’il a rencontré dans son atelier à Berlin.

Entretien avec Mia Couto

Trois romans de Mia Couto sont rassemblés en un seul volume, Les sables de l’empereur. L’écrivain et biologiste mozambicain s’est entretenu avec EaN à propos de ce projet, pour lequel il a réécrit en partie ses textes.

La mémoire post-exotique

Dans ce quarante-quatrième opus de l’œuvre post-exotique, le plus souvent signée par Antoine Volodine, Manuela Draeger raconte l'histoire de Kree, tueuse amnésique dans un monde privé de culture de la mémoire par la violence politique.

Foucault, l’archive et la ZAD

À partir d’archives imaginairement rassemblées par Michel Foucault, Philippe Artières esquisse une réflexion sur la parenté entre histoire et fiction.

La célébration des pitres

Projectiles au sens propre, le nouveau roman de Pierre Senges, s’attaque à un sujet sérieux : un lancer de tarte à la crème a-t-il un sens ?

Dans la communauté des larmes

En 1954, Graham Sutherland fait le portrait de Winston Churchill. Cela pouvait être le point de départ du roman de Philippe Forest, qui en compte beaucoup d'autres.