Pierre Benetti

Les luttes et les livres

Parmi les premiers romans français de 2020, La petite dernière de Fatima Daas est sans doute celui qui résonne le plus avec les contestations sociales et politiques contemporaines.

Comédie offensive

EaN poursuit sa lecture des nouveaux romans français en se réjouissant devant Le cœur synthétique de Chloé Delaume.

Une façon populaire de chercher

Manon Ott invite à « découvrir les couches d’histoire successives dans lesquelles prennent racine les réalités actuelles des quartiers mais aussi le regard qu’on leur porte ».

L’histoire en bas de page

Le narrateur de Holyhood, d'Alessandro Mercuri, a une obsession : les décors enfouis dans le sable de la plage de Guadalupe ; et un instrument pour la raconter : la note de bas de page.

L’imaginaire du virus

Dans Trompe-la-mort, Lionel Ruffel observe la circulation des virus narratifs, et rappelle que les récits ne se réduisent pas à l’objet-livre.

Les mains d’œuvre

Liliane Giraudon monte, réécrit, « prélève », fait œuvre de récupération dans le travail de la viande.

Kongo, Kolonie, Kafka

Dans un fragment méconnu, Franz Kafka montre son implacable critique de la colonisation, et rappelle peut-être l’expérience coloniale de son oncle au Congo.

L’art désarme

Dans Déchaîner la peinture, l’écrivain Yannick Haenel commente les tableaux du peintre roumain Adrian Ghenie, qu’il a rencontré dans son atelier à Berlin.

Entretien avec Mia Couto

Trois romans de Mia Couto sont rassemblés en un seul volume, Les sables de l’empereur. L’écrivain et biologiste mozambicain s’est entretenu avec EaN à propos de ce projet, pour lequel il a réécrit en partie ses textes.