Pierre Benetti

Voir le 17 octobre 1961 et tous les racismes

Le premier roman consacré au 17 octobre 1961 était américain : publié en 1963, Le visage de pierre de William Gardner Smith est traduit pour la première fois en français.

Vertiges de l’oubli

Le premier roman d’Étienne Kern contemple les vies dont est faite une vie, celles qu’on se rêve, celles qu’on croise, celles qui nous entourent.

La nuit, « je » ne ment pas

Depuis vingt ans, Marie Darrieussecq est insomniaque. Un mal dont il n’est pas nécessaire de souffrir pour se plonger dans Pas dormir, son nouveau livre.

En remontant le cours des œuvres

La plus secrète mémoire des hommes, le quatrième livre de Mohamed Mbougar Sarr, fait découler une histoire du XXe siècle de l’histoire d’un texte.

La guerre des civils

L’historienne Claire Andrieu met au jour la réaction des populations des régions bombardées pendant la Seconde Guerre mondiale devant l’apparition d’aviateurs après leur parachutage ou le crash de leur appareil.

L’année nigériane

Sophie Bouillon raconte l’histoire d’un tournant : dans la vie d’un pays, le Nigeria, mais aussi dans celle d’une journaliste sur place.

D’autres expériences du camp

Le bois est seulement le quatrième livre de Jeroen Brouwers traduit en français : l'écrivain continue d’y déplacer à la fois le témoignage et l’autobiographie.