Tiphaine Samoyault

Du côté de tous

Idiotie, de Pierre Guyotat, montre comment toutes les formes de la révolte sont des conduites politiques de l’art. Un livre-événement.

Quatre romans en un, four kids in one

Il fallait de longues journées d’été pour plonger à corps perdu dans l’énorme roman de Paul Auster, 4 3 2 1. Mais quand on prend ce temps, quelle énergie alors, quel bonheur de lecture, quelle invention, quel roman !

L’invention d’une œuvre

La bonne idée de cette Pléiade attendue est certainement de l’avoir constituée non en « œuvres complètes » mais en « Mémoires », inscrivant une partie des livres de Simone de Beauvoir dans la grande tradition des mémoires historiques et lui donnant ainsi toute sa place dans l’histoire du XXe siècle.

Soigner par la parole, en prendre soin

Près de trente années ont passé depuis la première publication des Cercueils de zinc de Svetlana Alexievitch. Le sens de la parole recueillie alors que la guerre en Afghanistan n’était même pas terminée change-t-il dans la durée ?

La troisième lecture

Tiphaine Samoyault a lu pour la troisième fois Les Misérables de Victor Hugo et nous rappelle qu’il faut toujours relire, redécouvrir sa propre lecture des livres essentiels.

Ce que valoir veut dire

Nathalie Heinich a été amenée à penser la relativité de nos modalités d’évaluation. Elle en montre les fonctions, les opérations et la classification dans un ouvrage magistral.