Sciences humaines

Parler des mathématiques

Le livre de Fernando Zalamea tente de formuler une philosophie capable de rendre compte des récents changements conceptuels intervenus dans le travail mathématique.

Un philochauffe d’aujourd’hui

C’est une véritable somme que propose Bernard Stiegler. Agrégeant trois ouvrages, et y ajoutant une postface, le philosophe se relie et se relit.

Déboulonner l’idole

Tout a été fait pour appâter le chaland avec ces Cahiers noirs de Heidegger, et l’on peut prédire qu’ils seront achetés. Ils mériteraient surtout d'être lus.

La consommation comme idéal

Pour Jean-Claude Daumas, l’avènement de la consommation de masse est l’aboutissement d’un processus de conquête du bien-être.

Le procès de Spinoza

Dans Sans images ni paroles, Gilles Hanus applique à la compréhension de Spinoza la même méthode de scrupuleux pliage que Spinoza appliquait à la compréhension de l’Écriture.

Comment peut-on être robespierriste ?

Marcel Gauchet peint en tyran « l’homme qui nous divise le plus ». Mais sa biographie ne permet ni de dépasser la querelle, ni d’en renouveler les termes.

La guerre, fait social total

L'Histoire de la guerre dirigée par Bruno Cabanes ne se réduit ni aux batailles, ni au discours politiques et diplomatiques. Elle offre une vaste synthèse des travaux historiographiques engagés depuis les années 1970.

Rome et l’air du temps

Dans sa version américaine originale, le livre de Kyle Harper portait pour titre Le destin de Rome. Dans sa traduction française, il devient un miroir des angoisses climatiques et de la pensée apocalyptique de notre temps.

Catastrophes et révoltes

L'historien Jean-Marc Moriceau, connu pour ses travaux sur le loup, expose les catastrophes subies par les populations paysannes et les révoltes anti-fiscales consécutives.