Paul Bernard-Nouraud

Penser avec Carl Einstein

« Semer des idées sans qu’on lui en attribue le mérite » : tel a été le sort de l’historien de l’art allemand Carl Einstein, dont Isabelle Kalinowski a traduit une vingtaine de textes inédits en français.

Les grands corps de la peinture

Le dernier recueil de Victor I. Stoïchita propose une série « d’incursions dans l’imaginaire des corps » peints par Zurbarán, Rembrandt, Velázquez, Goya...

L’imprévisible en politique

Ayant connu un beau succès dans les librairies allemandes, deux textes inédits quasi-contemporains de Theodor Adorno et de Hannah Arendt sont traduits en français.

Six feet under

Dans Images of Plague and Pestilence, Christine Boeckl regarde des tableaux de peintres majeurs et mineurs du XIVe au XXe siècle, et montre comment la mémoire cachée de la peste est toujours prête à ressurgir.

Iconographie de l’indescriptible

Quelle effet la peste a-t-elle eu sur la peinture du second XIVe siècle à Florence et à Sienne ? Dans un essai publié en 1951, et traduit seulement en 2013, l’historien de l’art Millard Meiss montre comment ce profond dérèglement a fait son chemin dans les tableaux.

Peindre la peur en Italie

En 2015, Patrick Boucheron publiait Conjurer la peur, dans lequel il regardait la « Fresque du bon gouvernement » peinte, dix ans avant l’épidémie de peste noire qui frappa Sienne au milieu du XIVe siècle, par Ambrogio Lorenzetti.

Les images culte

Voici enfin en traduction française le Culte des images avant l’iconoclasme d'Ernst Kitzinger, texte de référence sur le moment crucial qui a vu le christianisme passer du rejet catégorique de l’image à son adoption.

Fascisme et art moderne

L’historien Mark Antliff étudie la manière dont l’art, comme pratique et comme discours, a constitué le lieu de rencontre des fascistes français dans l’entre-deux guerres.

Chaplin à l’avant-garde

Derniers jours de l’exposition consacrée à Chaplin au Musée d’arts de Nantes, qui étudie les liens entre le père de Charlot et les artistes d’avant-garde de la première moitié du XXe siècle.

L’art, c’est queer

La galeriste Isabelle Alfonsi propose de « construire les lignées d’un art queer » pour donner un autre avenir à l’art contemporain.