Richard Figuier

L’œuvre de l’esprit

L’édition par Cédric Giraud des Écrits spirituels du Moyen Âge en Pléiade relève un défi éditorial de taille.

Le premier Carl Schmitt

Le point de départ de Loi et jugement, texte de 1912 de Carl Schmitt, est une question : « quand une décision judiciaire est-elle correcte ? ».

Klemperer dans l’œil de la langue

Frédéric Joly retrace la vie et la réflexion de Viktor Klemperer, l'auteur de LTI et alerte sur la persistance des mécanismes de la « langue du IIIe Reich » en nous.

Dénonciation n’est pas raison

Jean-François Braunstein a choisi la forme du pamphlet pour dénoncer les errances de la théorie du genre, de l’animalisme et de certaines doctrines justifiant l’euthanasie. Mais son travail proprement philosophique déçoit.

Esther et la survivance

En faisant appel à tous les outils des sciences sociales, Danny Trom analyse les textes rabbiniques pour mieux penser la question politique de l’existence d’Israël.

Noir, Heidegger ?

Alors que les Cahiers noirs de Martin Heidegger devraient paraître à l'automne 2018, les éditions Gallimard publient un ouvrage de commentaire préventif. À partir de cette initiative éditoriale, on peut s’interroger sur le statut de ces textes, sur leur réception et les question qu’ils posent à tout commentateur de l’œuvre du philosophe.

La technique dans sa vérité

La résolution des problèmes paraît près de trente ans après sa disparition. C'est l'occasion d'interroger la pensée de Gilbert Simondon et sa conception de la technique.

Philosophie du djihadisme

Djihadisme : le retour du sacrifice, de Jacob Rogozinski, obéit à un impératif simple et rigoureux : prendre les acteurs du terrorisme au sérieux dans ce que révèle ce qu’ils disent et font.

Intrigants concepts

Deux livres très proches, quoique d’un genre différent, de Hans Blumenberg : Concepts en histoires, un recueil de billets publiés dans la Frankfurter Allegemeine Zeitung et Théorie de l’inconceptualité, issu des marges de son travail sur la métaphore.

Le livre des passages d’Ernesto De Martino

L’enjeu de l’édition française de La fin du monde, d'Ernesto De Martino, qui constitue désormais celle de référence, était de rendre le texte à son auteur, après une première publication posthume réalisée à travers un prisme déformant.