Des voix dans le chœur

Henry Colomer, dont nous avons déjà présenté une série de films sur Bernard Hœpffner, a réalisé Des voix dans le Chœur, un documentaire consacré à la traduction qui sera projeté en avant-première aux Assises de la traduction littéraire, à Arles.


Henry Colomer, Des voix dans le chœur. Éloge des traducteurs. Avec Sophie Benech, Danièle Robert, Michel Volkovitch. Durée : 1h05. Production : Saraband Films, 2017.


Trois traducteurs, Sophie Benech, Danièle Robert et Michel Volkovitch, ont ouvert leur atelier pour la caméra d’Henry Colomer. Pour eux les « ingrédients de la beauté » sont les plus infimes détails. Loin des discours en surplomb, c’est cette vision rapprochée qui a inspiré Des voix dans le chœur. Au centre du film, la dimension orale, la musique des mots, la restitution des rythmes, des sonorités, des silences. L’exercice de virtuosité qu’est la traduction de poésie… en poésie, la greffe d’une langue à une autre, l’échange entre deux voix singulières. Il y a quelque chose de salutaire à voir ainsi exposée, dans la pratique vivante de ceux qui la traduisent, une quête de la justesse, de la nuance, de la forme qui engage le sens.

 

« Humilité et audace, rigueur et souplesse, inspiration et bricolage… La traduction est un exercice d’équilibriste », explique Henry Colomer. « J’y sens une parenté avec les exigences qui sont celles de mon métier. Devant la richesse d’un texte ou l’énigme de la personne qu’on est en train de filmer, il faut interpréter, éclairer et privilégier certains aspects, en maintenir d’autres dans la pénombre, trouver la juste pesée du pinceau.
 »

Henry Colomer a réalisé une trentaine de films, dont un long-métrage de fiction, Nocturnes. Parmi ses documentaires, des portraits d’écrivains (Salvador Espriu, Primo Levi, Victor Hugo – L’exilé, Vies métalliquesRencontres avec Pierre Bergounioux), d’artistes (Iddu, Ricercar), ainsi que des films historiques dans lesquels il s’est attaché à explorer les grands bouleversements du début du XXe siècle : Monte Verità (prix du meilleur documentaire de la SCAM et du Festival du Film Historique de Pessac) ; Sous les drapeaux (prix du jury du Festival du Film Historique de Pessac, Award for Best Use of Footage, Focal International Awards, Londres). Il a réalisé deux documentaires consacrés à la traduction : Jean-Michel Déprats traduit Shakespeare, Claire Cayron traduit Miguel Torga.


Des voix dans le chœur sera diffusé à la Scam, à Paris, le 15 novembre prochain.

Santiago Artozqui

À la Une du n° 43

La carte des livres