Hugo Pradelle

Une contre-vie

Le premier roman de Marin Tince est d'une ampleur considérable. Et l'ombre emporte ses voyageurs porte une conception du monde social où se débat une conscience blessée.

Lectures revers

Les livres que publie Maurice Olender, comme Au dos de nos images, de Luc Dardenne, se lisent différemment des autres. Ils désaxent le monde.

La grande fresque des émotions

Jean-François Haas poursuit une entreprise littéraire d’une grande force. Lire ses romans revient à faire l’expérience d’une littérature qui place au centre les sentiments pour nous faire penser.

Le dernier conte d’Hilsenrath

L'ultime roman d'Edgar Hilsenrath, Terminus Berlin, retrace le cheminement d’une vie et d’une œuvre qui se referment, entre inquiétude et apaisement.

La parole adverse

Sous les dehors d’une critique farcesque et cruelle des milieux littéraires, Les querelleurs de France Théoret est un récit radical et exigeant.

Étrangère à elle-même

Le deuxième récit d’Elisa Shua Dusapin, Les billes du Pachinko, est l’une des belles réussites de cette rentrée littéraire.

Un site de rencontre

Le premier roman d’Arthur Cahn revêt des masques successifs : il se lit comme un récit d’enfance, un roman de formation, un texte érotique ou une fable sociale.

Le désir de lire

Comment échapper à ces mots, à la fin du premier chapitre du Livre des fuites de Le Clézio : « Comment échapper au roman ? / Comment échapper au langage ? / Comment échapper, ne fût-ce qu’une fois ; ne fût-ce qu’au mot COUTEAU ? ».

Roman fantomatique

Le nouveau livre de Linda Lê fait du roman le lieu d’une expérience narrative. Il s’y ordonne la lecture non pas d’un récit mais de sa forme, de ce qu’elle rend possible de dire, que l’on n’aurait pas pu dire autrement.