Surréalisme

Les surréalistes vont au cinéma

Alain Joubert, Le cinéma des surréalistes

© Pierre-André Sauvageot pour le « Cinéma des surréalistes » / Éditions Maurice Nadeau

Le cinéma des surréalistes d’Alain Joubert n’est pas un livre sur les films surréalistes mais sur ceux, immensément plus nombreux et divers, qui les ont accompagnés.
Lire la suite…
par Guillaume Basquin

Les frères amis

André Breton Benjamin Péret correspondance

André Breton chassant les papillons avec Benjamin Péret (1959)

Une longue et inébranlable amitié a uni André Breton et Benjamin Péret, depuis le moment où le second est entré dans la vie du premier. Le lecteur en trouvera la riche trace dans leur correspondance.
Lire la suite…
par Alain Joubert

Méfiez-vous de Dada

André Breton Tristan Tzara Dada Africa francis Picabia

Tristan Tzara, par Lajos Tihanyi (1927)

Alors que Gilbert Lascault se passionne pour l’exposition Dada Africa au musée de l’Orangerie, Alain Joubert lit avec précision les lettres que Breton échangea avec Tzara, puis Picabia, au début des années 1920.

Paul Nougé, enfin !

Surréalisme Dossier Paul Nougé

Debout : E.L.T. Mesens, René Magritte, Louis Scutenaire, André Souris, Paul Nougé ; assises : Irène Hamoir, Marthe Beauvoisin et Georgette Magritte

« Au commencement il y a Paul Nougé », écrit Marcel Mariën en ouverture de L’activité surréaliste en Belgique. Ses proches considéraient le poète, malgré ses réticences à accepter et à utiliser le mot « surréalisme », comme « le maître à penser indiscutable et indiscuté du groupe surréaliste de Bruxelles ». Francis Ponge voit en lui « non seulement la tête la plus forte (longtemps couplée avec Magritte) du surréalisme en Belgique, mais l’une des plus fortes de ce temps ».
Lire la suite…
par Dominique Rabourdin

Surréalisme :
les coulisses des origines

En 1920, André Breton, vingt-quatre ans, n’a guère de moyens d’existence. Il est engagé par Jacques Doucet, grand couturier et déjà grand collectionneur, au titre de bibliothécaire et conseiller artistique. Pendant six ans, il le tiendra régulièrement informé des activités intellectuelles du moment par l’envoi, chaque semaine, d’une lettre dûment rétribuée.
Lire la suite…
par Alain Joubert

André Breton :
messages entre les lignes

Georges Sebbag participe à partir de 1964 aux activités du dernier groupe surréaliste rassemblé autour d’André Breton. Il vit le surréalisme de l’intérieur. Aujourd’hui, près d’un siècle après la mort de Jacques Vaché, il publie la synthèse de ses recherches à très long terme : André Breton 1713-1966: Des siècles boules de neige. Pourquoi 1713 ?
Lire la suite…
par Dominique Rabourdin

Le monde merveilleux de Jacques Brunius

Surréalisme Jacques Brunius

Jacques Brunius

Inventeur du dimanche, cinéaste du lundi, critique du mardi, poète du mercredi, essayiste du jeudi, traducteur du vendredi et acteur du samedi, surréaliste tous les jours de la semaine, Jacques-Bernard Brunius a enfilé tous les costumes, s’est intéressé à tous les sujets, s’est amusé à tous les “métiers”.
Lire la suite…
par Alain Joubert

L’humour froid
de Magritte

La démarche de Magritte serait « non automatique, mais au contraire pleinement délibérée ». Le peintre pose les problèmes d’une fenêtre, d’une ombre ou d’une nudité, il imagine des jeux sérieux, rigoureux. Sa quête est ludique ou grave…
Lire la suite…
par Gilbert Lascault

La liberté
des sentiments

Les lettres d’André Breton à sa première épouse, Simone Kahn, laissent apparaître un homme bien différent de l’image qui lui est, à tort, trop souvent attachée. C’est une longue histoire, pleine de retournements, de rebondissements et de fureur.
Lire la suite…
par Alain Joubert

Flibuste, magie
et surréalisme

Né rebelle, l’actrice Nelly Kaplan publie son autobiographie, à l’écriture vive et malicieuse et dont l’humour constant fait plaisir à voir. On y croise notamment la mouvance surréaliste parisienne en la personne de ses principaux initiateurs.
Lire la suite…
par Alain Joubert

Surréaliste malgré lui

Paul Delvaux dossier surréalisme

Paul Delvaux, La Terrasse, (1979) © Fondation Paul Delvaux

Les historiens de l’art, les critiques, les biographes, les amis et les ennemis de Paul Delvaux s’interrogeront sur le surréalisme instable et ambigu de ce peintre. Delvaux serait peut-être un « surréaliste par éclairs ». Il affirme : « Je ne suis pas resté un surréaliste pur ».
Lire la suite…
par Gilbert Lascault

David Gascoyne et le surréalisme en Angleterre

Black Herald Press propose la première traduction française intégrale de Man’s Life Is This Meat, deuxième recueil de poèmes d’un jeune homme de vingt ans alors passionné par le surréalisme, David Gascoyne.
Lire la suite…
par Dominique Rabourdin

La logique
du chaos

Alain Joubert réinterroge les grandes idées-forces du surréalisme et les confronte aux autres mouvements contemporains, tels que le situationnisme, et à certains aspects des sciences, comme la mécanique quantique.
Lire la suite…
par Alain Roussel

Les dessins hypnotiques de Robert Desnos

Robert Desnos dossier surréalisme

Après sa belle édition des Dessins hypnotiques de Robert Desnos l’automne dernier, Carole Aurouet publie aux Editions Jean-Michel Place une étude sur le rapport du poète au cinéma. Occasion de revenir sur celui auquel le surréalisme doit quelques-unes de ses plus belles heures.
Lire la suite…
par Dominique Rabourdin

La Forêt des éclairs,
la forêt-sortilège

Annie Le Brun met en rapport les poèmes de Radovan Ivsic, ses pièces de théâtre, les œuvres de Miró, Masson, Ernst, Toyen, Wilfredo Lam, Anna Zemankova, Matija, Skurjeni, Madge Gill, Félicien Rops, et les images étranges des artistes évoquant les forêts troublantes.
Lire la suite…
par Gilbert Lascault

« À quoi bon baisser la tête si le ciel est haut ? »

Deux nouveaux films – et deux des meilleurs – de la collection « Phares », animée par Aube Elléouët, sont consacrés à des intimes parmi les intimes d’André Breton, ses « fidèles » leur vie durant, Benjamin Péret et l’artiste tchèque Toyen.
Lire la suite…
par Dominique Rabourdin