Littérature française

Le bien par les gouffres

Jouant de différentes stratégies d'écritures, le roman de Sarah Chiche mène une enquête psychanalytique sur la transmission du mal et sur le bien qu’on peut lui opposer.

Naître à la parole

Lire Cécile Holdban, c’est se laisser porter par une musique qui vient des origines. Peintre et traductrice du hongrois, elle publie Toucher terre.

Écrire la disparition

La première année, de Jean-Michel Espitallier, est un livre de deuil. Journal poétique de la première année d’absence, il s’approche au plus près de la disparition de la femme aimée

Les débuts de Nadeau

Maurice Nadeau avait trente-quatre ans : la Seconde Guerre mondiale était terminée, il venait de publier son Histoire du surréalisme et entrait au journal Combat. En six ans, il publie près de 500 articles, dans lesquels il s’essaye à tous les genres.

La mort sublimée

Dans l’attente de son exécution, l’ethnologue et résistant Boris Vildé a tenu un journal qui transforme sa fin en sacrifice et célèbre la vie dans la mort. Cette puissance vitaliste et spirituelle est sa grandeur, mais aussi son principal défaut.

L’autre Jacques de Nantes

Une nouvelle version des Lettres de Guerre de Jacques Vaché enrichie de feuilles inédites, écrites entre 1914 et 1918, et d’une partie très ignorée de sa correspondance.

Lettres de femmes

Voici les lettres envoyées par Dominique Rolin à Philippe Sollers entre 1958 et 1980. On peut lire ce volume en même temps que les quelques lettres de Louise de Coligny-Châtillon à Guillaume Apollinaire : deux voix de femmes longtemps tues.

Le français, butin de guerre

Le Dictionnaire des romanciers algériens de Salim Jay passe au crible quelque 200 écrivains de tous horizons, liés par un territoire, engagés par la langue française.