Littérature française

Foucault, l’archive et la ZAD

À partir d’archives imaginairement rassemblées par Michel Foucault, Philippe Artières esquisse une réflexion sur la parenté entre histoire et fiction.

Dans la chambre noire

Alain Veinstein revient à l’écriture avec À n’en plus finir, un livre sur l’enfance teintée d’une atmosphère particulièrement noire.

Quand l’amalgame fait sens

Georges Matandon, maître d’œuvre de l’exposition Le Juif et la France, est le sujet d’un récit d'Yves Laplace qui rapproche haines d'hier et d'aujourd'hui.

Écrire avec un œil de photographe

Luc Baptiste est mis à l’honneur par les éditions Bleu autour, à travers trois ouvrages qui interrogent le rapport entre photographie et écriture, l’importance du regard, la mémoire.

Soif de père

Abordant pour la première fois une problématique personnelle avec Papa, Régis Jauffret propose une nouvelle perspective sur son travail.

L’inquiétude et la lucidité

Les éditions Pauvert rassemblent en un volume neuf livres de Pierre Pachet, neuf « tentatives » d’affronter avec une « impudeur énigmatique » un réel à la fois très intime et très communément partagé.

La lumière et la nuit

Vincent aime Alice, à Paris, en 2019. Stéphane Audeguy entrecroise cette Histoire d’amour avec de nombreuses autres.

La littérature est encore politique

La publication posthume du dernier récit de Mathieu Riboulet prolonge une voix qui prend corps dans le monde contemporain et réaffirme la force politique de la littérature.

Les exilés au village

Débutants, le premier roman de Catherine Blondeau, mêle des récits de vies et la confrontation entre des mondes qui ne communiquent pas.

Istanbul Transit

Le premier roman de Mathilde Chapuis raconte l'exil en Turquie d'un Syrien qui rêve d'Europe, à travers les yeux d'une narratrice français qui tient à la fois de Pénélope et d'Iseult.