Maurice Mourier

Lost in translation

Dans son excellent Rabelais bilingue, Marie-Madeleine Fragonard, commence par souligner que le mot « traduction » ne saurait s’appliquer qu’au passage d’une langue étrangère au français.

Verlaine/Rimbaud : quoi de neuf ?

Un concert d’enfers : Vies et poésies décide logiquement d’imbriquer deux aventures humaines et littéraires, celles de Rimbaud et de Verlaine, qui ne peuvent se concevoir l’une sans l’autre.

Grand d’Islande

L’étrangeté absolue d'À la mesure de l’univers, de l'islandais Jón Kalman Stefánsson, a quelque chose de constamment nostalgique et de poignant.

Persistance de la mélancolie au Japon

Tout l’art japonais, en littérature, mais aussi au théâtre, en peinture, au cinéma, est né de cette phase magnifique de civilisation, à Kyôtô à la fin du premier millénaire, dans l’étroit et étouffant creuset de la vie de cour.

Rabelais, notre père

La lecture de Rabelais, principalement lorsque nous y procédons à haute voix, est inégalable. Une très belle édition complète, brillante et gaie.

Du plaisir de comprendre

Une explication savante et savoureuse de la plus grande des fresques de Pompéi, celle de la Villa dite « des Mystères », par l’admirable écrivain et spécialiste de l’Antiquité gréco-romaine qu’est Paul Veyne.