Cécile Dutheil de la Rochère

La littérature, encore !

Plutôt que la définir, trois essais de ce début d'année remettent sur le métier la raison d'être de la littérature, dans un esprit mêlant colère et dérision. Tandis qu'un collectif d'auteurs repolitise la littérature, Mačko Dràgàn revient à un surréalisme anarchiste et Claro réfléchit à l'échec.

Histoire d’une trahison

Porté par une écriture d'une grande liberté, De plomb et d'or de François Jonquet parle d'art et d'artistes. C'est à la fois un portrait magistral de Christian Boltanski hissé au rang d'idole et une satire très réussie des milieux de l'art contemporain. 

Atlas des choses fragiles

Dans son Inventaire de choses perdues, l'écrivaine et graphiste allemande Judith Schalansky conjugue l'art de satisfaire l'envie d'intrigue d'un lecteur inconnu et l'aptitude à dépeindre minutieusement la nature. Tout ce qui sombre, s'évanouit et renaît la fascine.

Au pays du souffle

Le nouvel essai de Marielle Macé, Respire, au ton à la fois sombre et allègre, témoigne de l'aptitude de l'autrice à saisir au vol un mot et à le déployer comme une boule de thé en de multiples directions sans jamais se perdre.

Proust double-face

Dans Proust, roman familial, Laure Murat ausculte la très haute aristocratie dont elle est issue à travers le prisme de La Recherche du temps perdu. En sublimant ce milieu tout en le rabaissant, l’œuvre de Proust l'a sauvée d'un enfermement douloureux et oppressant.

Derrière toi Moscou

Née à Moscou en 1986, Diana Filippova est arrivée en France à huit ans. Dans De l'inconvénient d'être russe, elle revient sur ses origines familiales puis se détache de l'autobiographie pour réfléchir à l'histoire russe récente et à ce que pourrait être la russéité.

L’exquis et le quotidien

Signé Anne Portugal, s&lfies est un livre strictement et simplement agencé. Sur chaque page de gauche se trouve un dizain ; sur chaque page de droite se trouve un selfie. Le tout forme un éloge de la gratuité, rare et délicieux.

Le Goncourt est-il une fête ?

Le critique Arnaud Viviant se plonge dans l’histoire du prix Goncourt et de ses frères. Il en tire une réflexion enlevée et honnête qui ondoie autour de questions vieilles comme les prix eux-mêmes : l’entre-soi, l’argent, le plaisir social…

Des mots comme des épines

Modifié et augmenté, l’essai de Florence Delay sur la forme brève en littérature reparaît et s’appelle Zigzag : ce nouveau titre promet une méditation dépourvue de lourdeurs et semée de surprises, et tient sa promesse.