Entretien avec Gilles Ortlieb

Traducteur du grec et de l’allemand, poète et écrivain, Gilles Ortlieb a publié deux livres au début de l’été 2016 : Et tout le tremblement, et Dans les marges, aux éditions Le Bruit du Temps. Le premier rassemble des croquis de voyage, le second des notes critiques sur divers auteurs qu’il lit depuis un certain temps.


Gilles Ortlieb, Et tout le tremblement. Éditions Le Bruit du Temps, 152 p., 18 €

Dans les marges. Éditions Le Bruit du Temps, 176 p., 13 €


Gilles Ortlieb est né au Maroc en 1953. Après des études aux « Langues O’ », des métiers divers et pas mal de voyages en Méditerranée, il se fixe en 1986 à Luxembourg, où il travaillera longtemps comme traducteur pour l’Union européenne. Dans tous ses livres, et jusqu’au récent Tombeau des anges (« L’un et l’autre », 2011), évocation minutieuse de la Lorraine sinistrée, Gilles Ortlieb s’affirme comme un « veilleur fraternel » en quête des menues épiphanies du quotidien. (Éditions Le Bruit du temps)

Norbert Czarny

À la Une du n° 14