Jeanne Bacharach

Déroutes polyphoniques

Yanick Lahens nous plonge avec Douces déroutes dans la ville de Port-au-Prince pour suivre plusieurs destins, tous hantés par l’assassinat politique d’un juge.

Sur le fil

Dans Un funambule, Alexandre Seurat nous emporte dans les méandres de la vie intérieure d’un homme qui se tient, tout au long de ce court récit, sur le fil, au bord du vide.

Police de l’imaginaire

Au centre de la couverture blanche glacée, les lettres vertes et bleu ciel se dessinent, fragiles dans le vide. La police « Courier » place la lettre et la question de l’écriture au centre du texte de Gertrude Stein.

Des hauts et des bas

Dans Encore vivant, Pierre Souchon tisse un lien très fort entre son histoire personnelle, la maladie psychiatrique qui la bouleverse, et le passé de sa famille paysanne.

Limoges, ville natale

Après un beau récit consacré à sa sœur, Pascal Herlem poursuit l’investigation de sa propre vie, qui fait d’un rapport poétique au passé le moteur du récit.

Faire volte-face

Les nouvelles d'Hélène Lenoir marquent par une efficacité narrative et une suspension du sens qui persiste longtemps après leur lecture.

L’échappée

Au Québec, on enterre une femme : la Bosco. Un personnage mystérieux dont l’absence pèse de tout son poids dans le court roman de Julie Mazzieri.

À la surface d’un monde

À partir de la passion d’une décoratrice pour la célèbre villa E.1027, Célia Houdart cherche à inventer une langue qui parvienne à transmettre toute la poésie de cet espace architectural.

Langue sportive

Poursuivant son cycle poétique centré autour du personnage de Chino, Christian Prigent investit les figures de sportifs ancrées dans l’histoire politique et sociale.