Sonia Combe

Lectures de jeunesse soviétiques

L'une des premières tâches du régime soviétique fut l'alphabétisation. La réforme scolaire débuta en septembre 1918 et avait pour objectif la diffusion massive de la lecture dans toutes les couches de la société. Le livre de jeunesse fait partie du projet, comme nous le rappelle le bel ouvrage de l'historienne italienne Dorena Caroli.

Le petit livre bleu

Goulven Le Brech relate une aventure éditoriale méconnue, celle des petits livres bleus, de format poche et de prix modique, que lança, depuis le fin fond du Kansas, le libre-penseur Emanuel Haldeman-Julius avant que sa carrière ne fût détruite par le patron du FBI.

Deux moments de la même histoire

Un ouvrage collectif, non traduit en français, met en relation les traumatismes que l'Holocauste et la Nakba ont respectivement infligés aux Juifs et aux Palestiniens. Ce travail exemplaire relance l'espoir qu'un dialogue puisse se poursuivre.

Berlin, fin de siècle : naissance de la sexologie

Un ouvrage monumental vient d'être consacré à l'Institut de sexologie de Berlin. C'est l'occasion d'évoquer également, outre le cas d'une patiente de l'Institut, la première biographie dédiée à son fondateur, Magnus Hirschfeld, médecin qui s'est battu pour la dépénalisation de l'homosexualité

Un angle mort du partage colonial

Au Humboldt-Forum de Berlin, l'exposition d'une grande pirogue a suscité de vives polémiques : elle est devenue le symbole du colonialisme allemand. Cet épisode de l'histoire a été mis en poèmes cinglants par Volker Braun.

Günther Anders, un pessimiste prophétique ?

« Ce n’est plus au mode de production que nous sommes opposés, mais à l’existence des produits eux-mêmes » : la phrase peut s’appliquer à tout ce que Günther Anders rejetait. EaN lit deux de ses textes sur l’apocalypse qui nous guette, et un livre fondamental sur la perte de la langue maternelle, L’émigré.

Édition : une dangereuse concentration

Hachette bientôt sous la coupe de Vincent Bolloré, Daniel Kretinsky candidat à la reprise d’Editis : les milliardaires continuent de transformer l’édition française en oligopoles. Autant dire que la version réactualisée de La trahison des éditeurs, de Thierry Discepolo, tombe à point.

Boubaker Adjali, un révolutionnaire anticolonialiste

Né en 1937 en Algérie, mort à New York en 2007, Boubaker Adjali était un militant « sans affiliation ni chapelle » au service de tous les mouvements de libération : un authentique beau livre retrace la trajectoire de ce photographe et documentariste.

À la recherche de Françoise Frenkel

En 2015 paraissait Rien où poser sa tête L’ancienne propriétaire de la première librairie française de Berlin racontait sa vie de fugitive dans la France occupée. Françoise Frenkel était alors une inconnue. Grâce au portrait qu’en fait l’historienne Corine Defrance, elle ne l’est plus.

Juifs est-allemands : un héritage culturel

Les Allemands de l’Est ont-ils vécu quarante ans pour rien ? Jüdisch & Links de Wolfgang Herzberg présente l’apport des rémigrés juifs à l’héritage culturel de la RDA, et éclaire plus généralement les singularités de la société est-allemande.

Une histoire affligeante

Des Juifs troqués contre des porcs : voici une histoire qui attire l’attention. La journaliste Sonia Devillers en fait le sujet de son premier récit. Mais est-ce vraiment « le secret le mieux gardé de la Roumanie communiste » ? Et fallait-il le livrer ainsi ?