Dominique Goy-Blanquet

Loup, y es-tu ?

Après l’ours et le cochon, le bestiaire de Michel Pastoureau s’enrichit d’un nouvel hôte. Le livre et sa riche iconographie réservent de jolies surprises.

Sous la plage, les pavés

Thomas Ostermeier propose une mise en scène décapante de La nuit des rois de William Shakespeare à La Comédie-Française, à partir d'une traduction d'Olivier Cadiot

Faire rire les honnêtes gens

Georges Forestier rectifie des faits qu’on croyait établis, déplace les projecteurs, et nous fait découvrir un nouveau Molière au sein du paysage théâtral qu’il a animé.

Les princesses mortes

Élisabeth Crouzet-Pavant et Jean-Claude Maire Vigueur s’emploient à comprendre la complexité du rôle social et politique des femmes dans la société italienne de la fin du Moyen Âge.

Entretien avec Thomas Jolly

EaN a longuement interrogé le metteur en scène Thomas Jolly, qui met en scène Thyeste de Sénèque, après Shakespeare.

Chéreau, premières scènes

Dès le premier volume des carnets de travail de Patrice Chéreau, on découvre un jeune homme passionné, étonnamment lucide. Tout semble déjà là : sa conviction du lien qui existe entre politique et esthétique, son perfectionnisme obsessionnel et son travail avec les acteurs.

Le droit en Europe : une histoire plurielle

L'ouvrage dirigé par Soazic Kerneis entend bousculer les cadres de pensée qui opposent droit romain et droit barbare, et met à jour le maillage complexe de normes variées qui ont fait l'histoire juridique de l'Occident.

Pour une presse indépendante ?

Prospérité, progrès, paix, tels étaient les bienfaits qu'allait offrir la liberté de la presse, promettait Jean Schwœbel en 1968. Cinquante ans après, c'est l'histoire d'une bataille perdue que raconte la réédition de La presse, le pouvoir et l'argent.

L’inquiétante étrangeté du conte

Petit-Poucet rêveur continue l'entreprise passionnante et ardue de Nicole Belmont, qui veut, au-delà de la poésie des contes eux-mêmes, défendre des formes mésestimées.

Les trois Conrad de Gallimard

Conrad est un incomparable virtuose de la langue anglaise. Tellement virtuose que les natifs anglophones eux-mêmes n’en saisissent pas toujours les subtilités. Tellement virtuose qu’échappe parfois à ses traducteurs son humour discret.