Albert Bensoussan

La hache et le serpent

Fernando Aramburu donne avec Patria une fresque formidablement composée, qui interroge la violence qui traverse la société basque et permet, par le biais de la fiction, une véritable catharsis.

La Sicile en ébullition

Revoilà la Sicile, éruptive et mystérieuse, avec un texte qui se veut utérin et renvoie au cordon ombilical rattachant à son île natale Andrea Genovese, poète résidant à Lyon.

La folie des saules

Au gré de notes d'une grande variété, Alexis Gloaguen observe la nature qu’on oublie de regarder, qu’on ne voit plus ou presque.

La traduction créative : deux ou trois choses que je sais

Londres, 1968. Un auteur, Guillermo Cabrera Infante, et un traducteur, Albert Bensoussan, s’entendent comme larrons en foire et travaillent ensemble à la version française de Tres tristes tigres. Comment cette traduction aurait-elle pu ne pas être créative ?

L’insoutenable étrangeté de l’être

Récit fantastique et métaphysique, La funambule de Cléo Dune propose une vision problématique de notre présence au monde que traduit à merveille le thème du vertige.

Roman virtuel, récit virtuose

Cicatrice de Sara Mesa, jeune écrivaine madrilène, investit le champ numérique pour faire comprendre que tout est affaire de fictions.

Le parti pris des mots

Les maîtres d’Alain Roussel sont Rimbaud, Duchamp en ready-made, et puis la forge surréaliste, Michaux, bien sûr, et Ponge dont il donne à lire le parti pris des mots.