Albert Bensoussan

Le français, butin de guerre

Le Dictionnaire des romanciers algériens de Salim Jay passe au crible quelque 200 écrivains de tous horizons, liés par un territoire, engagés par la langue française.

Des tangos et des hommes

En 1965, Borges a prononcé quatre conférences sur le tango. Ses textes inédits, très oraux, nous replonge dans la pensée vive d’un écrivain qui réinvente des mythologies.

Un puits d’oubli à la mémoire infinie

Après Guerre et térébenthine, vaste entreprise autobiographique autour de la guerre de 14, le nouveau roman de Stefan Hertmans se construit autour d’un parchemin hébraïque du XIe siècle.

Le syndrome de Stendhal

Dans Ma vie en peinture, chaque tableau évoqué devient le miroir d’un épisode ou d’un avatar de la vie de la critique d’art Maria Gainza.

Le grand pardon

Le père de Jacques Josse était un « marin en terre ». Victime d’une encéphalite mal soignée, il ne contempla jamais le grand large mais passa sa vie à « monter à bord des bateaux qui étaient amarrés dans sa tête ».

Demain reviendra la lumière

Cette nuit, le deuxième roman de Joachim Schnerf, explore la mémoire, entremêlant à la sortie d’Égypte la tragédie génocidaire.

La hache et le serpent

Fernando Aramburu donne avec Patria une fresque formidablement composée, qui interroge la violence qui traverse la société basque et permet, par le biais de la fiction, une véritable catharsis.

La Sicile en ébullition

Revoilà la Sicile, éruptive et mystérieuse, avec un texte qui se veut utérin et renvoie au cordon ombilical rattachant à son île natale Andrea Genovese, poète résidant à Lyon.