Blanc (été 2021)

Le son du blanc

En 1981, Jacques Roubaud théorise, sous la forme d’un poème, une manière de lire la poésie, et lance une mode : la « lecture blanche ».

Un blanc

Dans la lignée des Petites histoires d’infinis, Alain Fleischer s’interroge sur la postérité et explore la mécanique de la mémoire.

Le blanc des yeux

L’écrivain belge Jean-Luc Outers s’interroge sur les perceptions et l’expérience d’un aveugle, sur une altérité sensible.

La Dame en blanc

Huriya, qui a récemment publié Entre les jambes, s’adresse à une « Dame en blanc » de Casablanca.

Signes des temps

Quand on lui dit « blanc », l’écrivain Christophe Manon, auteur de nombreux recueils et de deux romans, répond par un poème en prose sur le temps.

Tout ça pour un blanc !

L’écrivain suisse Jean-François Haas déploie une œuvre romanesque puissante et originale. Il donne à EaN une brève fiction, en plein théâtre.

Blanc comme linge

Sous la forme d’un abécédaire, Sophie Ehrsam explore l’univers des tissus, du linge, des vêtements blancs.

Usages poétiques du blanc

Deux reprises de deux textes par Elisabeth Clark et Jean Daive révèlent des usages très différents du blanc d’une page.

Les blancs du poème

Gérard Noiret entremêle réflexions, citations et souvenirs personnels pour explorer la forme du poème, la nature d’un blanc dans le texte.

;