Marie Étienne

Le conte du chaos

Le nouveau roman de Jan Carson se présente comme un journal qui s’étend sur les trois mois incendiaires de l’été 2014 à Belfast.

Un père petit colon

Le Carnet de mémoires coloniales d’Isabela Figueiredo, née au Mozambique en 1963, est un récit dédié au père, animé par la rage et l’indignation.

Le son du blanc

En 1981, Jacques Roubaud théorise, sous la forme d’un poème, une manière de lire la poésie, et lance une mode : la « lecture blanche ».

Une fin de partie lumineuse

Dans Roger Blin. Une dette d’amour, l’actrice Hermine Karagheuz raconte la disparition de son compagnon en 1984.

De guerre lasse

Deux manières de raconter la guerre : celle, objective mais non dénuée d’émotion, de Charles Vildrac (1882-1971) et celle, romanesque de Gilles Zerlini.

L’effroi et la douceur

Le septième épisode de la chronique menée par Marie Étienne rend hommage à deux poètes disparus : Cédric Demangeot et Bernard Noël.

Passage de frontières (2)

Esquif Poésie rapproche deux poètes que rien ne devrait rapprocher : Cesare Pavese et Jacques Darras, deux frontaliers, deux riverains.

Passage de frontières

Trois livres écrits en français mais publiés en bilingue hors de France : Daybreak de Claire Malroux, That Light de Jean-Paul de Dadelsen et Odysséennes/Odissaiche d’Habib Tengour.

Segalen, le perdant magnifique

La manière dont Victor Segalen, poète voyageur et médecin, élabora son œuvre est aussi passionnante à découvrir que l’histoire de sa vie.