Philosophie

L’œuvre de l’esprit

L’édition par Cédric Giraud des Écrits spirituels du Moyen Âge en Pléiade relève un défi éditorial de taille.

Comment critiquer le néolibéralisme

De nombreux ouvrages récents se consacrent à la critique et à la généalogie du néolibéralisme avec un succès académique et public notable. Que signifie ce mouvement éditorial et théorique ?

L’homme quadridimensionnel

Speech and Reality d'Eugen Rosenstock-Huessy défend l’idée que la grammaire doit constituer le véritable instrument de la recherche en sciences sociales.

L’idée d’humanité

Francis Wolff veut rendre aux idées universalistes leur puissance mobilisatrice. Il poursuit, dans son Plaidoyer pour l’universel, la défense de l’humanisme entamée dans ses précédents ouvrages.

Mort à l’intelligence !

Sarah Al-Matary fait une histoire de la haine portée aux intellectuels, Françoise Waquet se penche sur leurs conditions matérielles et Stéphane Toussaint déplore l’état de la vie intellectuelle libre.

La vérité, norme et idéal

Les vices du savoir poursuit l’étude menée par Pascal Engel sur la philosophie de la logique tout en introduisant une nouveauté : l’élaboration des principes d’une éthique intellectuelle.

Derrida professeur

La publication des cours donnés par Jacques Derrida à l'École normale supérieure bouleverse moins l’œuvre du philosophe qu’elle ne la prolonge.

L’esprit de William Hazlitt

Ignoré de son vivant, William Hazlitt devrait être le saint patron de tous les critiques littéraires. La parution de ce recueil majeur le consacre définitivement comme le plus classique des romantiques.

Savoir et enquêter

Contre l’empirisme absolu des approches pragmatistes, le philosophe Pascal Engel défend qu’il est « faux de réduire le savoir à l’enquête ».

Philosophie d’une émotion

Ach ! Si La plainte était un poème, il serait rythmé par cette interjection qui ponctue l’étude d’Avital Ronell.