Linda Lê

Peter Kurzeck, une langue à soi

Peter Kurzeck vivait sa vie en état d’urgence, luttait obstinément contre le néant par l’écriture et faisait « l’inventaire de ce qui est en déclin ».

L’émerveillement de Dolores Prato

Pour avoir une idée de l’univers de Dolores Prato, il faut imaginer la rencontre de Simone Weil et de Flannery O’Connor. Son livre-testament est aujourd’hui traduit par Laurent Lombard et Jean-Paul Manganaro.

L’étreinte des ombres

Dans le fabuleux premier roman de Lutz Seiler, un jeune Allemand échoue sur une île de la Baltique et rencontre Kruso, qui s’est donné pour mission de guider les naufragés, évadés de la RDA, vers les terres d’une liberté nouvelle.

Un récit de vie sous les Ceausescu

Herta Müller se confie sur sa vie, ses premiers textes, ses choix esthétiques, son rapport à la langue, sa lucidité angoissée, la Roumanie et ses minorités germanophones.

Pauvres parias

Lire Krasznahorkai, c’est accepter la désorientation. C’est à cette expérience qu’invite Linda Lê en nous entraînant dans l’univers de l’un des écrivains européens les plus stimulants.

L’autre révolution de Iouri Annenkov

Iouri Annenkov est un grand témoin du siècle soviétique. De petits riens sans importance, roman mosaïque, embrasse la société pétersbourgeoise de la guerre russo-japonaise jusqu’à la prise de pouvoir par Staline.