Linda Lê

Didi-Huberman, méditatif concret

Georges Didi-Huberman propose une lecture du journal tenu clandestinement à Dresde, entre 1933 et 1945, par le philologue Victor Klemperer.

Télégrammes de la nuit

En exhumant les lettres écrites par ses pensionnaires, le psychiatre Franck Enjolras et le photographe Jean Noviel font revivre l’asile Maison-Blanche.

Un écrivain slovène d’Autriche

Le vol de Boštjan de Florjan Lipuš révèle un écrivain complexe, à la croisée des chemins, entre la déploration et l’hymne à la joie.

Le centenaire d’Andrea Zanzotto

Philippe Di Meo traduit les ultimes poèmes d’Andrea Zanzotto, Haïkus pour une saison, où se lit un monde gouverné par la concision.

L’obscure extravagance de vivre

Pour Alejandra Pizarnik, écrire permettait de « donner du sens à la souffrance ». Les éditions Ypsilon font paraître les premiers cahiers du Journal de la poétesse argentine (1936-1972).

Deux grands coloristes

De façon radicalement différente, deux films de Douglas Sirk et John Cassavetes livrent une réflexion sur la couleur de peau, sur le blanc et le noir.

L’œil trompé

Virtual, de l’écrivain-photographe et vidéaste Felipe Hernández, raconte l’inquiétante infiltration du réel par le virtuel.

La folie John Cowper Powys

John Cowper Powys (1872-1963) était un esprit encyclopédique, saturnien et avide de savoir. Son livre le plus inquiétant, Rodmoor, est réédité aujourd’hui au Bruit du temps.

;