Bathos-Care

Traduire « Prenez soin de vous » en coréen

Lors du confinement de printemps, Tiphaine Samoyault a proposé aux étudiants de master qui suivaient avec elle un séminaire autour de la traduction de réfléchir aux différentes manières de traduire l’expression que l’on entendait alors partout : « Prenez soin de vous ! » A-t-elle des équivalents dans toutes les langues ? Quelles connotations porte-t-elle ? Que nous dit-elle, chaque fois, des relations humaines et du souci de l’autre ? Est alors né le projet Bathos-care (de Bathos : figure de la gradation) grâce auquel une expression superficielle peut prendre un sens profond.

Collectif Prenez soin des traductions : Ana Aleksovska, Maéva Boris, Yue Shu Chen, Emna Issaoui, Jiyoung Jung, David Keclard, Theodore Kellog, Lisa Kuznetsova, Xiuqan Li, Louis-Atom Molinier, Louis Muhlethaler, Kai Hong Ng, Michaela Rumpler, Tiphaine Samoyault, Pierre Stapf, Arjeta Vucaj

Le projet Bathos-Care (de Bathos (figure de style) : gradation puis déception) se propose d’exprimer et de traduire le care en pensant à notre période difficile. Bathos-Care est une entreprise qui soigne et commente (le mieux possible) ses traductions, qui invite ses participants à décliner le care en faisant contrepoint aux logiciels de traduction automatisée par ordinateur tout en composant (ou pas) avec eux. Le contrepoint n’est pas l’antithèse ni l’opposition. L’idée est donc de proposer une ou plusieurs traductions de la formule « Prenez soin de vous » et éventuellement d’autres formules relatives au soin (au care). Le dialogue et la discussion sur telle ou telle traduction dans une langue sont possibles et souhaitables, et l’on peut discuter les traductions proposées par d’autres. On peut par exemple faire une proposition alternative à une formule bien connue en telle ou telle langue, ou voir ce que dit Deep-L (ou un autre logiciel de traduction) de la formule trouvée. Les exemples peuvent être détaillés ou non. L. M.

Bathos-Care : traduire prenez soin de vous Tiphaine Samoyault En attendant Nadeau

Prédelle (Crossing) d’Agnès Thurnauer (2020). Photo : Alberto Ricci

1. En coréen

En pensant à la traduction en coréen de « Prenez soin de vous », expression que j’utilise et entends quotidiennement, mais de manière différente selon les deux langues que je parle, j’ai été très frappée, pour ce qui est de ma langue maternelle, par la présence de deux mots significatifs : 건강/geongang/ la santé, et 몸/mom/ le corps. Dans les nombreuses expressions courantes en coréen équivalentes à la formule de « Prenez soin de vous », ces deux mots reviennent quasiment systématiquement. On rencontre le même phénomène dans la langue chinoise (et ses voisines, cantonaise et taïwanaise) dans 保重身體, « prends soin du corps », avec les caractères chinois 身體 signifiant le corps.

La santé et le corps remplacent-ils le pronom à la deuxième personne « you » dans « Take care of you » en anglais ou « vous » dans « Prenez soin de vous » en français ?

Voici les exemples en coréen (je souligne les mots qui signifient la santé et le corps) et leurs traductions littérales :

건강 잘 챙기세요 : Prenez bien soin de votre santé.
몸 잘 챙기세요 : Prenez bien soin de votre corps.

건강 유의하세요 : Faites attention à votre santé.
건강 조심하세요 : Faites attention à votre santé.
몸 조심 하세요 : Faites attention à votre corps.

건강하게 잘 지내세요 : Portez-vous bien en forme.
몸 건강하게 잘지내세요 : Portez-vous bien, votre corps en forme.
건강하세요 : Soyez en forme.
몸 건강하세요 : Que votre corps soit en forme.

Le corps et la santé sont donc omniprésents. 건강, le mot désignant la santé en coréen, s’emploie sous différentes formes grammaticales : il peut être un substantif occupant la fonction de complément d’objet direct du verbe 챙기세요 (Prenez soin) ou de complément d’objet indirect de 유의하세요 (Faites attention à).

Il peut également être utilisé avec la terminaison adverbiale -하게 pour former une locution adverbiale traduisible en français par « en bonne santé », comme par exemple dans l’expression 건강하게 잘 지내세요 (Portez-vous bien en bonne santé) ; il peut être encore une forme verbale, 건강하다 (être en forme), comme nous le voyons dans l’expression 건강하세요 (Soyez en forme), conjugué à l’impératif, exprimant un souhait et une prière polie.

Mais la santé corporelle et physique n’est pas toute la santé. Dans la société contemporaine, la santé psychique et mentale est aussi une question et un problème. Ainsi, de nos jours, une formule moins officielle dont l’usage se répand chez les Coréens est : 몸도 마음도 건강하세요 (« Soyez en forme, votre corps tout comme votre esprit »). 몸/mom/ (le corps) et 마음/maeum/ (l’esprit) forment d’ailleurs un couple harmonieux dont les termes s’accompagnent bien l’un l’autre grâce à la répétition du son /m/ au début et à la fin des syllabes.

Après avoir longuement réfléchi sur cette caractéristique de ma langue maternelle, qui ancre le corps et l’esprit dans la formule de « Prenez soin de vous », deux explications m’ont paru pertinentes.

La première serait que dans la société coréenne, pendant la guerre de Corée et la période qui a suivi, jusqu’à l’essor économique des années 1980, la santé des individus était fragile et difficile à conserver en raison de la pauvreté et du manque de ressources. La santé était le principal souci, et cette recommandation était à la fois nécessaire et sincère. De ce point de vue, l’usage de 건강 et 몸 pourrait être expliqué par la synecdoque faisant de la santé et du corps l’équivalent de la personne à qui on s’adresse.

On retrouve ce principe et ce mécanisme dans une autre expression usuelle typiquement coréenne : 밥 먹었어?, que l’on peut traduire littéralement par : « As-tu pris ton repas ? ». Cette formule de politesse correspond à « How are You ? » ou à « ça va ? ». On trouve son origine à l’époque de la guerre civile, quand le simple fait de manger signifiait que tout allait bien. Aujourd’hui, ce n’est plus une question mais juste une forme de salutation enracinée dans la langue et la culture. Mais, encore une fois, l’usage du mot 밥 /bap/ (le riz ; le repas) est en jeu, avec son emploi métonymique qui étend son sens à un champ plus étendu que celui qu’il aurait d’ordinaire.

Elle devient une réplique « intraduisible » dans le film Memories of Murder de Bong Jun-ho. “밥은 먹고 다니냐?” /babeun mokko daninya/ (Tu prends ton repas régulièrement ?), demande le détective du film au suspect de meurtres en série, qui mêle superbement dans la langue originale une question péjorative et une pitié à l’égard du suspect. J. J.

Bathos-Care : traduire prenez soin de vous Tiphaine Samoyault En attendant Nadeau

Bathos-Care : traduire prenez soin de vous Tiphaine Samoyault En attendant Nadeau


Retrouvez tous les épisodes de Bathos-Care en suivant ce lien.

Tous les articles du n° 115 d’En attendant Nadeau