À la Une

Le dernier roman d’Erich Maria Remarque

Erich Maria Remarque cette terre promise

Erich Maria Remarque, en 1929

Cette terre promise est l’ultime roman d’Erich Maria Remarque, publié aujourd’hui pour la première fois en français dans la belle traduction de Bernard Lortholary. Les Allemands découvrirent dès 1998 ce texte, qui constitue le testament littéraire d’un auteur populaire, célèbre depuis la parution d’À l’Ouest rien de nouveau dix ans après la Première Guerre mondiale, et dont les œuvres furent plusieurs fois portées à l’écran. Un testament ? Le terme est à la fois vrai et faux. Vrai en ce que le livre reprend comme dans un véritable chant du cygne tous les thèmes abordés dans les romans antérieurs, mais faux parce qu’il n’a jamais été achevé et ne saurait en aucun cas se prévaloir d’un quelconque aval de son auteur.
Lire la suite…
par Jean-Luc Tiesset

Le clan de l’Ours gris

© Le tripode

© Le Tripode

« Je suis née contente à Oraibi, ancien village hopi perché sur un haut plateau d’Arizona ». C’est ainsi que commence la vie de la petite Tayatitaawa, « Celle-qui-salue-le Soleil-en-riant », celle qui à sa naissance, a poussé des cris « qui ressemblaient plus à des éclats de rire qu’aux pleurs ordinaires des enfants ». C’est par ces rires et cette joie que s’ouvre le magnifique « roman hopi » de Bérangère Cournut, Née contente à Oraibi qui donne voix à cette jeune enfant hopi, fille du clan de l’Ours gris par son père et du clan du Papillon par sa mère.
Lire la suite…
par Jeanne Bacharach

L’épopée des échoués

pierre_dahomey_astrid_di_crollalanza_une

Néhémy Pierre-Dahomey © Astrid di Crollalanza

Un quartier de Port-au-Prince abrite les survivants d’une traversée ratée de l’autre côté de la Mer des Caraïbes, vers les États-Unis. L’originalité de Rapatriés, de Néhémy Pierre-Dahomey, auteur haïtien né en 1986 est de décaler le regard en même temps que la langue depuis les expatriés vers les rapatriés, des réfugiés aux déplacés, les « déplacés intérieurs » comme disent les humanitaires. Ces petits mondes, quartiers ou pays, sont-ils destinés à la disparition et à l’oubli ? Non, cela signifie qu’ils survivent. C’est là leur résilience, leur plus grand exploit.
Lire la suite…
par Pierre Benetti

Homo sacer sapiens

Giorgio Agamben

L’édition complète des œuvres publiées par Giorgio Agamben sous le titre général d’Homo sacer permet d’apercevoir le sens de l’entreprise : dévoiler le fonctionnement caché de la « machine juridico-politique de l’Occident ». Et Agamben s’y révèle bien plus proche de Heidegger que de Foucault.
Lire la suite…
par Richard Figuier

Un monde imaginaire

pavel_florensky_sergei_bulgakov_mikhail_nesterov_1917_une

Pavel Florensky (1882-1937), mathématicien et prêtre russe, présente une vision du monde très personnelle, à la fois rigoureuse, mystique et médiévale.
Lire la suite…
par Santiago Artozqui

L’atelier et la plume

an_iii_une

Trois livraisons récentes permettent de montrer les trois pôles de l’histoire : histoire savante, histoire liée à l’édition de documents, et roman « en costume ».
Lire la suite…
par Maïté Bouyssy

Et aussi…

L’art de la stérilité

Écrivain et animateur de télévision, brillant sujet et provocateur institutionnalisé, Yann Moix signe un petit recueil de pensées sur une notion qui a envahi le champ de la réflexion et de la vie quotidienne, celle de « terreur »
Lire la suite…
par Cécile Dutheil

Du plaisir de comprendre

Une explication savoureuse de la plus grande des fresques de Pompéi, celle de la Villa des Mystères, par l’admirable écrivain et spécialiste de l’Antiquité gréco-romaine qu’est Paul Veyne.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

Entendre battre le cœur du chien

Un homme et un bouvier bernois, femelle, cohabitent dans un petit appartement parisien. C’est le point de départ cocasse de Denise au Ventoux, de Michel Jullien, qui prend des accents de grandeur inattendue.
Lire la suite…
par Gabrielle Napoli

Et toujours à la Une…

Les misanthropes font rire

Fresan la part inventée

Rodrigo Fresán © J.-L. Bertini

Rodrigo Fresán, l’auteur du délirant Mantra, est le plus pop des écrivains argentins. Éditeur de polars nourri de science-fiction, bercé par le rock des années 1960/70, il se transforme dans La part inventée en Écrivain ronchon et retiré de la scène littéraire après avoir connu le succès qui, pour ne pas s’étouffer dans sa bile, trouve une solution narrative dans la science-fiction de son enfance, celle des vaisseaux spatiaux et des monolithes de 2001 : l’Odyssée de l’espace.
Lire la suite…
par Gersende Camenen

Le plaisir de l’inattendu

Intérieur, de Maurice Maeterlinck

Intérieur, de Maurice Maeterlinck © Simon Gosselin, collection Comédie-Française.

Faust de Goethe ? Pelléas et Mélisande de Maeterlinck ? Non : Urfaust de Goethe, Intérieur de Maeterlinck ! Gilles Bouillon à la Tempête et Nâzim Boudjenah au Studio de la Comédie-Française ont choisi de mettre à l’affiche des noms célèbres, mais des pièces moins connues que d’autres dans le répertoire ; ils offrent au spectateur le plaisir rare de la découverte ou de la redécouverte : le plaisir de l’inattendu.
Lire la suite…
par Monique Le Roux

Grandeur et décadence des révolutions arabes

Achcar révolutions arabes

Caricature d’Ali Ferzat © Ali Ferzat/Actes Sud

Gilbert Achcar reprend la lecture des événements qui ont bouleversé le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord là où son précédent livre, Le Peuple veut, en était resté : à l’automne 2012. Depuis les révolutions se sont transformées en contre-révolutions, et en Syrie comme en Égypte, les deux cas qu’étudie de près Gilbert Achcar, à l’espoir a succédé la barbarie.
Lire la suite…
par Sonia Dayan-Herzbrun

Descartes utile
et certain

Le premier volume des Œuvres complètes réunit ses écrits jusqu’en 1629, et regroupe des travaux menés depuis plusieurs décennies par les meilleurs spécialistes. Il offre un accès exceptionnel à une partie encore méconnue du corpus cartésien.
Lire la suite…
par Pascal Engel

Les dinosaures vous saluent bien

Dans Extinctions, Charles Frankel rappelle les cinq crises qui ont failli éradiquer le vivant pour aborder la sixième extinction en cours, celle dont l’homme est l’unique responsable. Un excellent ouvrage de vulgarisation scientifique.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

Chronique pré-électorale

Jusqu’aux élections présidentielles, Charles Bonnot, linguiste, nous livre une analyse d’une phrase entendue dans la campagne. Premier épisode cette quinzaine avec le porte-parole d’Emmanuel Macron, les mitterrandistes du 11 mai et les macronistes du 24 avril.
Lire la suite…
par Charles Bonnot

Retrouvez nos anciens numéros, en version numérique ou en PDF téléchargeable, sur notre page Version PDF.