Pierre Tenne

Histoire de la BO du monde

Isabelle Kalinowski propose avec La mélodie du monde une exploration de textes inédits en français mais dont l’impact sur la pensée musicale reste à la fois immense et plus qu’actuel. Entre la fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle, des penseurs allemands ou états-uniens inventaient en effet une compréhension neuve de la musique, dans laquelle se sont forgées des théories et des pratiques radicales et influentes.

La parole est aux musiciens

Ces derniers mois, la musique a bénéficié d'une véritable effervescence éditoriale. Pierre Tenne entreprend d'examiner quelques-uns des textes écrits par les musiciens eux-mêmes, en particulier les Conversations de Steve Reich.

L’art du soap

Enfant de la publicité, dont il tire son nom, des romances en feuilleton, de la radio et de la télévision, le soap mérite mieux que la condescendance avec laquelle on continue de le regarder, comme le montre Delphine Chedaleux dans Du savon et des larmes.

Paris, soulève-toi !

Michèle Audin raconte quatorze adresses du boulevard Voltaire dans un récit suivi de trente-cinq poèmes consacrés aux ponts qui, du National au Garigliano, permettent de franchir la Seine.

Manuel de résistance autochtone

La Mohawk Warrior Society. Manuel pour la souveraineté et la résistance permet de situer l’importance de ce mouvement fondé au début des années 1970 dans l’histoire de la résistance autochtone d’Amérique.

Entretien avec Guillaume Heuguet

Les éditions Audimat sont nées d'un désir de penser la musique par l'édition. Elles publient aujourd’hui deux ouvrages importants, Sexe et Liberté d'Ellen Willis, et Désirs postcapitalistes de Mark Fisher. Guillaume Heuguet revient sur les enjeux de ces textes singuliers.

La BD hors de la niche

La question de légitimité de la bande dessinée est abordée d’une manière originale par l’historienne Jessica Kohn avec Dessiner des petits Mickeys.

Histoire secrète de la casuistique

Il y a vingt ans, Carlo Ginzburg s’est penché sur un « indice », la récurrence du « néanmoins » dans les écrits de Machiavel. Aujourd’hui, l’historien italien formule une hypothèse pour expliquer l’usage de cet adverbe : Machiavel pensait en casuiste.

En écoutant les barbares

Comment rester barbare en écrivant ou en lisant ? Comment disjoindre la langue de la civilisation, l’écriture de la culture ? Ces questions sont formidables, mais les réponses proposées par Louisa Yousfi en soulèvent d’autres.