Khalid Lyamlahy

Une épopée migratoire

Ce n’est pas un hasard si le deuxième roman de Mohamed Mbougar Sarr, Silence du chœur s’ouvre sur une épigraphe issue de l’Énéide. Le jeune romancier sénégalais a le sens de l’épopée.

Borges et moi

Entre la perte et le plaisir, la fascination pour Jorge Luis Borges n’en finit pas de renaître. Les paraboles se déploient dans le vertige de la lecture.

L’endurance du nomade

Alain Mabanckou traverse les lieux de la mémoire individuelle et collective : les blessures et les espérances du pays natal, le plaisir et l’endurance de la migration, le désir et le besoin de la transmission.

La machine à coudre le temps

En reconstruisant dans Un monde sur mesure l’histoire collective de générations de tailleurs juifs, Nathalie Skowronek conçoit le roman comme une machine à coudre le temps.

Tzvetan Todorov : l’art et la politique

L’ultime essai de Tzvetan Todorov, Le Triomphe de l’artiste, la révolution d’Octobre et les créateurs russes, offre une analyse lumineuse sur l’engagement des artistes. Et affirme que la création artistique peut sauver le monde.