Politique

Traduire pour l’ONU

Chaque fois que l’on traduit, la visée est essentielle : pour quoi et pour qui traduit-on ? Mais quelle est la visée d’une traduction effectuée pour l'ONU ?

Singularité de l’État d’Israël

Ivan Segré envisage les conséquences d’une déconstruction des catégories historiques et politiques qui ont servi à penser et à mobiliser contre le colonialisme ou l'impérialisme.

Pour un libéralisme social

Le sociologue Éric Fassin analyse la notion de populisme de gauche, défendue par Jean-Luc Mélenchon, et pronostique son échec électoral.

Ce que peut le chroniqueur

Kamel Daoud rassemble dans Mes indépendances des chroniques qui donnent permanence et lettres de noblesse à une forme brève, dense et percutante.

Grandeur et décadence des révolutions arabes

Le nouvel ouvrage de Gilbert Achcar reprend la lecture des événements qui ont bouleversé le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord là où le précédent était resté : à l’automne 2012.

Une critique radicale du néolibéralisme

Ce cauchemar qui n'en finit pas de Pierre Dardot et Christian Laval porte en lui l'espoir que les analyses philosophiques puissent trouver leur transcription politique.

Le fantasme du Califat

Il est important de comprendre les prises de position et les points de vue divergents de Gilles Kepel et d'Olivier Roy pour mieux saisir les conséquences, plus ou moins alarmistes, de leurs conceptions respectives.

L’homme qui avait trois noms

André Gorz, notamment théoricien de la nouvelle gauche, était un penseur majeur, que tente de nous éclairer son premier biographe, Willy Gianinazzi.