Numéro 81

Romain Gary, écrivain de frontière

Romain Gary, Romans et récits En attendant Nadeau

Romain Gary chez lui, à Paris (mars 1980). Photo Jacques Robert © Éditions Gallimard

Longtemps relégués, les romans et les récits de Romain Gary (1914-1980) entrent dans la Bibliothèque de la Pléiade. En attendant Nadeau célèbre l’écrivain aux noms multiples, en retraçant le parcours d’une œuvre fondamentalement transfrontalière et bâtarde, lue depuis le point de vue de l’histoire littéraire et de l’intime.

L’art et la race, un tournant disciplinaire

Anne Lafont, L’Art et la Race. L’Africain (tout) contre l’œil des Lumières.

« Jeune noir tenant une corbeille de fruits et jeune fille caressant un chien » d’Antoine Coypel (vers 1684)

L’art et la race d’Anne Lafont est une réflexion dense et ambitieuse sur les représentations visuelles des personnes noires au XVIIIe siècle. Un objet d’étude dont l’approche inédite vient bousculer et stimuler la discipline de l’histoire de l’art en France.
Lire la suite…
par Diane Turquety

Leçons de ténèbres

H. Leivick, Dans les bagnes du tsar En attendant Nadeau

Prisonniers dans un bagne russe (vers 1908)

Jusqu’à présent, le lecteur francophone ne pouvait lire que trois pièces de théâtre et quelques poèmes du poète et dramaturge yiddish H. Leivick. La traduction de son témoignage sur ses six années d’incarcération, d’exil et de travaux forcés  dans les bagnes du tsar est un événement.
Lire la suite…
par Carole Ksiazenicer-Matheron

La grande fresque des émotions

Jean-François Haas, Tu écriras mon nom sur les eaux En attendant Nadeau

« Le poète aux oiseaux », par Marc Chagall (1911)

Avec Tu écriras mon nom sur les eaux, Jean-François Haas poursuit une entreprise littéraire d’une grande force. Lire ses romans revient à faire l’expérience d’une littérature qui place au centre les sentiments, non pas pour nous émouvoir, mais pour nous faire penser. Une expérience rare en vérité et sacrément revigorante.
Lire la suite…
par Hugo Pradelle

Le théâtre
et son trouble

« Politique » et « engagé », le théâtre français en 2019 ? L’historien et philosophe Olivier Neveux jette un petit pavé dans ce ronronnant « citoyennisme ».
Lire la suite…
par Ulysse Baratin

La fragilité de l’anthropologue

Les sciences sociales peuvent-elles décrire la vulnérabilité, l’incertitude, la solitude ? Michel Naepels répond à cette question avec Dans la détresse.
Lire la suite…
par Véronique Nahoum-Grappe

Asperger
et le IIIe Reich

Dans Les enfants d’Asperger, l’historienne américaine Edith Sheffer revient sur le rôle du pédiatre Hans Asperger dans la politique eugéniste du régime nazi.
Lire la suite…
par Claude Grimal

Le doigt dans l’œil

Charlotte Guichard, La griffe du peintre. La valeur de l’art (1730-1820) En attendant NadeauLa signature du peintre témoigne de sa présence, garantit son renom ou en rend compte ; elle se tient à la frontière des beaux-arts et du commerce, montre Charlotte Guichard dans La griffe du peintre.
Lire la suite…
par Pierre Senges

;