Numéro 161

Anatomie de l’oubli

Mia Couto Le cartographe des absences En attendant Nadeau

Mia Couto (2020) © Jean-Luc Bertini

Dans Le cartographe des absences, le grand écrivain mozambicain Mia Couto imagine une modalité narrative très virtuose qui met face à face un récit quasi autobiographique et un dossier d’enquête compliqué. Il déploie une vision du monde, de l’histoire et de la littérature qui met la rupture de la poésie au centre d’une pensée fascinante de la mémoire.
Lire la suite…
par Hugo Pradelle

« Je ne comprends pas le monde »

Édouard Levé Inédits En attendant Nadeau

Autoportrait d’Édouard Levé © CC4.0/Collection Alexandre Levé/Desamorais.v

Il cherchait à atteindre « l’état de flottement intérieur qui me donnera accès à qui je suis ». Né en 1965, mort en 2007, Édouard Levé pratiquait la photographie, la performance, l’écriture. Dans ses inédits rassemblés et présentés par Thomas Clerc, on retrouve son écriture semi-automatique, son inventivité, son génie de l’observation, sa sécheresse.
Lire la suite…
par Cécile Dutheil de la Rochère

Pas tout à fait du Céline

Céline Londres Jean-Pierre Thibaudat En attendant Nadeau

Manuscrits de Louis-Ferdinand Céline © Jean-Pierre Thibaudat

La publication des manuscrits retrouvés de Céline se poursuit : après Guerre, voici Londres, qui fait de Ferdinand Bardamu un proxénète en herbe. Philippe Roussin analyse ce texte inabouti, conservé pendant quarante ans par Jean-Pierre Thibaudat, lequel raconte sa découverte et le travail qu’il a mené, non retenu par cette édition..
Lire la suite…
par Philippe Roussin et Tiphaine Samoyault

De l’Alaska au Kamtchatka

Les âmes sauvages et À l'est des rêves Nastassja Martin

Des enfants Gwich’in dans le nord du Canada (2013) © CC3.0/Adam Jones

Dans Les âmes sauvages réédité en poche, Nastassja Martin raconte les conséquences pour les Gwich’in de la nouvelle ruée sur l’Alaska ; avec À l’est des rêves, elle montre la façon dont un groupe d’Even du Kamtchatka tourne le dos à la modernité pour retrouver un mode de vie traditionnel dans la forêt. Deux livres qui nous posent des questions politiques majeures et offrent un grand plaisir littéraire.
Lire la suite…
par Marc Lebiez 

Le Pacifique n’est pas une carte postale

Kristiana Kahakauwila, 39 bonnes raisons de transformer des obsèques hawaiiennes en beuverie

À Kalaoa, sur la Grande Île d’Hawai’i © CC2.0/Sharon Hahn Darlin

Tahiti « n’est pas une carte postale », déclarait Chantal T. Spitz en 2015 lors de la parution de son recueil de nouvelles Cartes postales. Kristiana Kahakauwila, écrivaine hawaiienne, aurait pu déclarer la même chose. Les éditions Au vent des îles publient deux recueils complémentaires qui tordent le cou aux idées toutes faites sur ces îles et leurs habitants.
Lire la suite…
par Sophie Ehrsam

Puissantes clameurs post-exotiques

Infernus Iohannes, Débrouille-toi avec ton violeur Antoine Volodine En attendant Nadeau

Antoine Volodine © Jean-Luc Bertini

Débrouille-toi avec ton violeur regroupe trois textes signés d’autrices et de traductrices différentes. On y retrouve toute la force et l’inventivité du post-exotisme d’Antoine Volodine, où le travail de la langue permet de créer des espaces libérés de l’oppression.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

;