Philippe Daros

Silences et attentes quelconques

Avec Choses, bêtes, prodiges, Claudio Morandini poursuit l'exploration d'une double thématique constamment présente dans son œuvre : celle des formes du silence et des modalités de l'attente comme éléments fondamentaux de notre rapport au monde.

La grande calvinerie

La publication d'une partie de la correspondance d'Italo Calvino nous plonge dans la vie intellectuelle italienne de la seconde moitié du vingtième siècle et nous montre, en particulier, l'importance de l'influence que Cesare Pavese a exercée sur son œuvre et sur sa vie.

Calvino inédit

Deux inédits d'Italo Calvino (1923-1985) paraissent à l'occasion du centenaire de sa naissance. Ils sont l'un et l'autre remarquablement présentés et traduits par Martin Rueff, qui considère Calvino comme une figure majeure de la littérature mondiale de la seconde moitié du vingtième siècle.

Le génie des maisons

Le livre des maisons d'Andrea Bajani témoigne une nouvelle fois des chemins très divers que peut emprunter l’art du « roman » dans la fiction italienne contemporaine.

Carnaval animalier

La fouine Archie s’initie au métier de vivre en se trouvant confrontée à l’apparition amicale ou hostile d’un carnaval d’animaux. Le premier roman de Bernardo Zannoni séduit par son originalité, son sens de la liberté.

Une femme et un homme

Alessandra a aimé Francesco, mais cet amour a été ruiné par l’Histoire. La traduction d’Elles, roman d’Alba de Céspedes (1911-1997) paru en 1949 en Italie, vient d’être rééditée.

Une apocalypse joyeuse

Avec Dissipatio H.G., écrit en 1973, Guido Morselli propose une parabole dénonçant le monde créé par le « miracle économique italien » de l’après-guerre.

Les deux formes de la vie

L'intégration de Luciano Bianciardi, qui raconte le mouvement de deux frères d’une petite cité toscane vers Milan, est traduit pour la première fois.