Dominique Goy-Blanquet

La ferveur de jouer

Denis Podalydès raconte la mise en scène de La nuit des rois par Thomas Ostermeier à la Comédie-Française dans Les nuits d’amour sont transparentes.

Les contrats de la reine Anne

Joël Cornette signe une biographie d’Anne de Bretagne qui s’astreint à un tri sévère entre mythes, clichés et faits avérés.

Molière déshabillé

La célébration des 400 ans de la naissance de Molière s’ouvre en fanfare avec un spectacle exceptionnel, la mise en scène par Ivo van Hove de la première version de Tartuffe.

La croix et la bannière

Vers Calais, en Temps ordinaire, le nouveau roman de James Meek, réjouira les amateurs de fictions historiques.

L’ouverture du ciel

De la vie de Tycho Brahe, mi-astrologue mi-astronome connu pour avoir tenté de réconcilier Ptolémée et Copernic, Nicolas Cavaillès tire un roman haletant.

Muser à Avignon

Dominique Goy-Blanquet passe en revue dix-neuf spectacles ayant marqué la soixante-quinzième édition du Festival d’Avignon.

Blanchir Othello ?

Avant la couleur de l’interprète, c’est celle du personnage d’Othello qui a fait débat : retour sur les nombreux visages du Maure de Shakespeare.

L’Angleterre du rationnement

Le troisième tome de La saga des Cazalet d’Elizabeth Jane Howard commence en mars 1942 et nous mène aux lendemains de la guerre.

Désenchanter Nostradamus

L’histoire a retenu ses prophéties, mais Nostradamus était surtout un autodidacte, aux méthodes de travail peu rigoureuses et aux curiosités infinies, montre Mireille Huchon dans sa biographie de cet esprit singulier.

;