Numéro 95

Indian Renaissance

Joy Harjo, Crazy Brave En attendant Nadeau

Joy Harjo © Paul Abdoo

La poétesse et musicienne amérindienne Joy Harjo raconte sa vie dans Crazy Brave : son enfance difficile, la découverte de son penchant artistique dans une école indienne en Nouveau-Mexique, et son épanouissement en tant qu’écrivain, fidèle à l’esprit de ses ancêtres.
Lire la suite…
par Steven Sampson

L’imagination des malades

Claire Fercak, Ce qui est nommé reste en vie En attendant Nadeau

« Arbres dans le parc de l’hospice Saint-Paul » de Vincent Van Gogh (1889)

Le glioblastome est une maladie foudroyante qui provoque une profonde dégénérescence du cerveau. Claire Fercak en fait le thème de Ce qui est nommé reste en vie, roman au lyrisme maîtrisé qui conjugue analyse et émotion, raison et sensibilité.
Lire la suite…
par Cécile Dutheil

Pour une écologie-monde

Malcom Ferdinand, Une écologie décoloniale. Penser l’écologie depuis le monde caribéen En attendant Nadeau

Malcolm Ferdinand © Bénédicte Roscot

Malcom Ferdinand propose un contre-récit à la pensée écologique dominante, dans l’objectif de résorber la « double fracture » séparant les enjeux environnementaux des enjeux décoloniaux. Une synthèse ambitieuse, qui pourrait être plus incisive.
Lire la suite…
par Diane Turquety

Le pardon mis à nu

Jacques Derrida, Le Parjure et le pardon, volume 1, Séminaire (1997-1998) En attendant Nadeau

Jacques Derrida © Cahiers de l’Herne

Dans son cours du 4 février 1998 à l’École normale supérieure, Jacques Derrida reprend une réflexion sur une mystérieuse phrase de Baudelaire qui a fait couler beaucoup d’encre. La transcription de ce séminaire sur le parjure et le pardon révèle un autre point étrange : non seulement le philosophe ne travaille pas directement sur la pensée de Baudelaire, mais laisse à son auditeur et à son lecteur faire son interprétation.
Lire la suite…
par Richard Figuier

Et aussi…

Pourquoi haïr les droits humains ?

Justine Lacroix et Jean-Yves Pranchère dissèquent les condamnations, anciennes ou contemporaines, des droits de l’homme. Et rappellent que ceux-ci « ne sont jamais uniquement les droits de l’individu. »
Lire la suite…
propos recueillis par Ulysse Baratin et Bamdad Shaban

La révolution sociale contre
le fascisme

Les textes choisis d’un des penseurs les plus importants du mouvement anarchiste, Camillo Berneri, invitent à redécouvrir la rigueur théorique et la vitalité d’une pensée anti-fasciste cohérente et intransigeante, aujourd’hui oubliée.
Lire la suite…
par Pierre Tenne

Hommage à Claude Régy

En 1978, Claude Régy monte une pièce de Peter Handke, Les gens déraisonnables sont en voie de disparition, suivie de Par les villages en 1983. Leur traducteur en français se souvient du travail avec le metteur en scène, décédé le 26 décembre 2019.
Lire la suite…
par Georges-Arthur Goldschmidt

Marx avant Marx

Michael Heinrich, Karl Marx et la naissance de la société moderne. Biographie intellectuelle

August Diehl dans « Le jeune Karl Marx » de Raoul Peck © Kris Dewitte

L’œuvre de Marx est une recherche permanente. C’est ce que montre Michael Heinrich dans le premier tome d’une biographie intellectuelle établie à partir d’archives inédites, où il analyse les années d’apprentissage de l’auteur du Capital entre Trêves, Bonn et Berlin.
Lire la suite…
par Sonia Dayan-Herzbrun

Le roman tragique de la Résistance

Jean Meckert, Nous avons les mains rouges En attendant Nadeau

Peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale, un homme fraîchement libéré de prison trouve refuge dans un groupe d’ancien maquisards, révoltés par les compromis de la paix, prêts à poursuivre « l’action directe ». Roman de la révolte et de ses dilemmes, Nous avons les mains rouges de Jean Meckert est réédité par Joëlle Losfeld.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

 

;