Numéro 76

Paysages d’encre

Hommage à Jean Starobinski et Jean-Pierre Richard En attendant Nadeau

Jean-Pierre Richard et Jean Starobinski

Jean Starobinski et Jean-Pierre Richard nous quittent à onze jours d’intervalle. Critiques, universitaires, mais surtout écrivains, ils ont participé au renouveau de la critique littéraire dans les années 1950-1980. Leurs œuvres nous invitent à parcourir le paysage intérieur des écrivains.
Lire la suite…
par Marta Sábado

Spinoza par-ci, Spinoza par-là

Baruch Spinoza, Œuvres complètes En attendant Nadeau

David Aronson, Buste de Spinoza © Mikel Iturbe Urretxa

Trois parutions autour de Spinoza, dont une édition de ses œuvres complètes : comment expliquer le succès, qui perdure, des thèses bizarres, illogiques, voire contradictoires du philosophe ?
Lire la suite…
par Pascal Engel

Toutes nos sœurs

Chloé Delaume, Mes bien chères sœurs En attendant Nadeau

Mes bien chères sœurs pourrait bien être le premier livre important en français de l’après #MeToo. Le manifeste de Chloé Delaume appelle à poursuivre la libération de la parole.
Lire la suite…
par Pierre Benetti

Une vie minuscule

Audrey Millet, Vie et destin d’un dessinateur textile, d’après le Journal d’Henri Lebert (1794-1862)

Manufacture dans le Haut-Rhin, en 1822

En France, les autobiographies ouvrières et populaires conservés dans les archives constituent une rareté. C’est donc sur un trésor qu’est tombée Audrey Millet : le Journal d’Henri Lebert, représentant de l’élite ouvrière au temps de la première révolution industrielle.
Lire la suite…
par Vincent Milliot

L’amour
est une forme

Comment qualifier Hélène ou le soulèvement, cinquième roman de Hugues Jallon ? Comment le lire ? Le voir ? Le recevoir ? Et donc, comment en parler ? Un article original, sous forme de dialogue.
Lire la suite…
par Roger-Yves Roche

Grandeur de Mécislas Golberg

Mécislas Golberg : un écrivain oublié de la Belle Époque que Catherine Coquio nous fait découvrir, en éditant son autoportrait dans un livre-montage de textes, lettres et longues notes de fin de volume. Impressionnant.
Lire la suite…
par Jean-Yves Potel

Quand l’hiver
il gelait

Les peintures du Siècle d’or hollandais célèbrent l’hiver en inventant un monde vif et joyeux. Alexis Metzger enrichit notre bibliothèque des climats en regardant de près ces images pour comprendre comment une nation se met en scène.
Lire la suite…
par Maïté Bouyssy

Une petite surface plane recouverte de couleurs

Exposition Le « Talisman » de Sérusier. Une prophétie de la couleur. Musée d’Orsay

Le Talisman de Paul Sérusier (détail). © Musée d’Orsay

C’est un panneau en bois de peuplier, un paysage aux couleurs pures, sans couche préparatoire : le Talisman de Paul Sérusier est le manifeste de la révolution picturale des nabis. Le musée d’Orsay retrace son histoire, celle de sa réception par les artistes de son époque, et sa postérité.
Lire la suite…
par Gilbert Lascault

Agualusa, la révolution onirique

José Eduardo Agualusa, La société des rêveurs involontaires En attendant NadeauChez José Eduardo Agualusa, l’onirisme n’exclut pas le recours au réel, le passé et le présent se brouillent souvent, la mythologie et l’Histoire tendent à se confondre, les personnages semblent sortir d’une légende populaire pour entrer dans un film policier.
Lire la suite…
par Linda Lê

;