Numéro 62

Pierre Guyotat, du côté de tous

Pierre Guyotat, Idiotie En attendant Nadeau Tiphaine Samoyault

Pierre Guyotat © Jean-Luc Bertini

Quatrième étape du chemin autobiographique de l’œuvre de Pierre Guyotat, Idiotie montre comment toutes les formes de la révolte sont des conduites politiques de l’art. Un livre-événement.
Lire la suite…
par Tiphaine Samoyault

Dans la grotte d’Ouvéa

Joseph Andras, Kanaky. Sur les traces d’Alphonse Dianou En attendant Nadeau

Alphonse Dianou © Archives familiales

Le deuxième roman de Joseph Andras paraît deux mois exactement avant le référendum en Nouvelle-Calédonie. Kanaky met en scène Alphonse Dianou, le meneur de la prise d’otage des gendarmes d’Ouvéa en 1988.
Lire la suite…
par Cécile Dutheil

L’œuvre entêtée

Pascal Quignard, L’enfant d’Ingolstadt En attendant Nadeau

Pascal Quignard © Jean-Luc Bertini

Depuis presque vingt ans, Pascal Quignard écrit son Dernier royaume. Dixième volume de cette série, L’enfant d’Ingolstadt frappe par sa manière de penser la langue, le temps, les textes.
Lire la suite…
par Mathieu Messager

L’événement a disparu

Bertrand Schefer, Série noire En attendant Nadeau

Bertrand Schefer © Claire Mathon

Autour du kidnapping d’un enfant dans les années 1960 par un escroc flamboyant, Série noire de Bertrand Schefer raconte comment la fiction inspire la réalité.
Lire la suite…
par Norbert Czarny

La parole adverse

France Théoret, Les querelleurs En attendant Nadeau

© La Peuplade

Au-délà d’une critique farcesque et cruelle des milieux littéraire, Les querelleurs de France Théoret est un récit radical qui questionne nos rapports au pouvoir du langage.
Lire la suite…
par Hugo Pradelle

Stefánsson l’incomparable

Jón Kalman Stefánsson En attendant Nadeau

Jón Kalman Stefánsson © Einar Falur Ingólfsson

C’est peut-être un roman de l’autre pente, désormais descendante, que Jón Kalman Stefánsson a publié en 2017, à cinquante-quatre ans. Cette avancée vers l’inéluctable produit des métamorphoses, moins dans les thèmes abordés que dans le système narratif qui préside à leur mouvement, et à notre émotion.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

;