Numéro 102

L’anthropologue sentinelle

Frédéric Keck, Les sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine

Dans Les sentinelles des pandémies, analyse anthropologique des techniques de gestion des épidémies, Frédéric Keck considère sur un pied d’égalité les savoirs des scientifiques et ceux des observateurs d’oiseaux. Une enquête ethnographique fascinante aux frontières de la Chine, où se prévoit, se prépare et se joue la pandémie.
Lire la suite…
par Dylan Simon

Les losers d’en haut

Emmanuel Todd, Les luttes de classes en France au XXIe siècle En attendant Nadeau

Emmanuel Todd © Jean-Luc Bertini

Dans un ouvrage provocateur, mais argumenté et riche, Les luttes de classe en France au XXIe siècle, Emmanuel Todd fait le point sur une société qui, combinant crise éducative et régression économique, se paupérise dans sa globalité.
Lire la suite…
par Jean-Paul Champseix

Entretien avec Carlo Ginzburg

La distance critique : entretien avec Carlo Ginzburg

Frontispice du « Léviathan » de Thomas Hobbes, par Abraham Bosse (détail)

À l’occasion de la nouvelle édition augmentée de son livre Occhiacci di legno, Carlo Ginzburg a accordé un entretien au journaliste Carlo Crosato pour l’hebdomadaire L’Espresso. Martin Rueff l’a traduit pour EaN.
Lire la suite…

Décamérez !

Décamérez ! En attendant Nadeau Nathalie Koble Catastrophe

Manuscrit du « Décaméron », de Giovanni Boccaccio © Gallica/BnF

Le Decameron met en scène une communauté qui résiste à la contagion et à la solitude en se racontant des histoires. La médiéviste Nathalie Koble reprend le flambeau de Boccace, en partageant chaque jour un épisode de sa traduction improvisée pendant le confinement.

Ce qui nous arrive

Ce qui nous arrive : crise du Coronavirus En attendant Nadeau

« Prédelle (Until) » d’Agnès Thurnauer (2018). Photo: Alberto Ricci

Submergés par les discours, savants ou dérisoires, inquiétants ou contradictoires face à la contagion et au confinement, nous pensons à toute allure sans savoir toujours quoi penser. Des livres, anciens ou récents, nous aident à prendre le temps de réfléchir à ce qui nous arrive maintenant.

Économies de la morbidité

La peste à Marseille En attendant Nadeau

Par négligence et déni, la peste entre à Marseille en 1720 ; elle coupe la ville du monde, déchaîne la violence sociale, renforce le contrôle sur les hommes et les territoires. Vincent Milliot propose plusieurs lectures qui éclairent les causes, le déroulement et les suites d’une catastrophe.
Lire la suite…
par Vincent Milliot

L’art désarme

Yannick Haenel, Adrian Ghenie. Déchaîner la peinture

The Collector 4 ( 2009) © Adrian Ghenie

Yannick Haenel commente les tableaux du peintre roumain Adrian Ghenie, qu’il a rencontré dans son atelier à Berlin. L’écrivain salue son « art dégénéré », hanté par les crimes du XXe siècle et affrontant les transformations en cours de l’humain.
Lire la suite…
par Pierre Benetti

Le pænsum Stiegler

Bernard Stiegler, Qu’appelle-t-on panser ? 2. la leçon de Greta Thunberg

Bernard Stiegler © Jean-Luc Bertini

L’un des enjeux du cycle Qu’appelle-t-on panser ? est de « constituer une nouvelle économie industrielle ». Bernard Stiegler y appelle à revenir à un régime réellement humain du monde, mais serait plus clair si ses textes ne multipliaient pas les difficultés de lecture.
Lire la suite…
par Richard Figuier

;