Joseph Conrad

Dossier Joseph Conrad

© Jean-Philippe Stassen

La lecture de Joseph Conrad fascine. EaN a voulu, à l’occasion de la parution d’un volume de la Pléiade, interroger l’évidence de ce sentiment. Nous proposons ainsi des lectures actuelles de ses livres et de la vie de cet écrivain essentiel du début du XXe siècle.

Conrad en Pléiade : entretien avec Marc Porée

Dossier Joseph Conrad

Marc Porée est le préfacier du nouveau volume de la Pléiade Conrad, qui contient sept romans : Le Nègre du « Narcisse », Lord Jim, Typhon, Au cœur des ténèbres, Amy Foster, Le Duel et La Ligne d’ombre. Il répond aux questions d’EaN.
Lire la suite…
propos recueillis
par Hugo Pradelle

Lire Conrad au Congo: vivre au milieu des ruines

Dossier Joseph Conrad

Deux fleuves traversent Cœur des ténèbres de Joseph Conrad. Le narrateur, Marlow, appelle le premier « le vieux fleuve » : c’est la Tamise, où il commence son voyage et raconte son histoire. Le deuxième, « le grand fleuve », est le Congo.
Lire la suite…
par Pierre Benetti

Ce qui me brûle en lisant Conrad

Dossier Joseph Conrad

Lire Conrad, c’est faire une expérience décisive, rencontrer à travers les phrases de ce récit une vérité qui ne cesse de se dérober et qui, en même temps, ouvre à la révélation toujours différée d’une énigme ; comme accéder à « cette chose étrange à l’intérieur du langage » dont parle Michel Foucault, qui est l’objet même de la littérature, son feu, sa joie, sa voix secrète, sa folie, et peut-être son avenir.
Lire la suite…
par Yannick Haenel

Un écrivain hors sol

Dossier Joseph Conrad

Conrad, personne déplacée, endossera à la perfection le rôle de l’écrivain anglais absolu en atteignant, dans une œuvre singulièrement maîtrisée, un statut de styliste aussi exigeant que son contemporain Stevenson.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

La quête du dernier mot

Dossier Joseph Conrad

Linda Lê évoque sa découverte de l’œuvre de Joseph Conrad, un écrivain qui « disait vouloir décrire des hommes aux prises avec les forces aveugles de la nature ou décidés à triompher de la brutalité stupide de la foule. »
Lire la suite…
par Linda Lê

;