Numéro 8

La fille de dix-huit ans

annie ernaux fille dix-huit ans

Annie Ernaux © Jean-Luc Bertini

Mémoire de fille : c’est une autre femme que l’auteur, distante, lointaine, et pourtant proche, parce que comme beaucoup de femmes, elle peut être celle, entourée d’hommes, qui lui jettent la pierre, après l’avoir humiliée. C’est aussi celle qu’on découvrait dans Passion simple, folle d’amour, celle qu’on voyait dans L’événement tenter de raconter un avortement, ou cette autre, jeune romancière qui relatait un moment de jeunesse dans Ce qu’ils disent ou rien. C’est une jeune fille qui veut et croit découvrir l’amour.
Lire la suite…
par Norbert Czarny

staline travail d'équipe

Staline, un travail d’équipe

On ne s’était jamais vraiment posé la question, tant on était persuadé que Staline avait régné en maître absolu, inspirant la terreur à son entourage. Ce n’était pas entièrement faux, mais pas totalement vrai non plus. Dans On Stalin’s Team, la soviétologue australienne Sheila Fitzpatrick nous livre une analyse subtile et abondamment documentée du mode de domination exercé par Staline avec – ou malgré – son entourage immédiat.
Lire la suite…
par Sonia Combe

Un homme pour l’éternité

thomas more un homme éternité

Thomas More par Hans Holbein le Jeune

Avec ce livre joliment illustré et pas cher, nous annonce sa promotion sur les réseaux sociaux universitaires, Marie-Claire Phélippeau, directrice de la revue Moreana, entreprend de réhabiliter la figure de Thomas More. Mais qui aurait cru à l’époque du film de Fred Zinnemann, Un homme pour l’éternité, où il est magnifiquement incarné par l’acteur Paul Scofield, que le saint homme avait besoin d’une réhabilitation ?
Lire la suite…
par Dominique Goy-Blanquet

césaire écrits politiques lacunaire

Une édition lacunaire des Écrits politiques d’Aimé Césaire

Annoncée depuis plusieurs années, l’édition des Écrits politiques d’Aimé Césaire était attendue avec curiosité. Désinvolte, dépourvu de l’apparat critique indispensable à l’appréhension d’écrits politiques, ce travail se signale surtout par ses lacunes manipulatrices.
Lire la suite…
par Kora Véron

 

Poste restante

spinoza freud correspondance juffé

Baruch de Spinoza et Sigmund Freud

Au terme de « pastiche », contre lequel Diderot disait être « bien fâché » du fait de sa connotation péjorative, on préférera la locution prépositive « à la manière de » pour qualifier la correspondance inattendue entre Freud et Spinoza que nous propose Michel Juffé.
Lire la suite…
par Michel Plon

roman philippe sollers

Philippe Sollers © Jean-Luc Bertini

Le roman de Sollers

Le thème de cet ouvrage est notre aujourd’hui, y compris cet avis imprimé en majuscules : « VERS LA DISPARITION DE L’ÉCRITURE. » Sollers, sur pièces, entreprend de nous persuader qu’il n’en est rien. Le fond de cet ouvrage pourrait passer pour commun, pour connu, dans cette « planète démente », dans la décomposition générale. Mouvement entre humour et indignation, déborde ces banalités.
Lire la suite…
par Georges Raillard

;